Usine automobile Packard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Usine automobile Packard
Image illustrative de l'article Usine automobile Packard
Usine automobile Packard en ruines.
Localisation
Situation Détroit, Michigan Michigan
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 42° 22′ 47″ N 83° 01′ 44″ O / 42.379617, -83.02892842° 22′ 47″ Nord 83° 01′ 44″ Ouest / 42.379617, -83.028928  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Usine automobile Packard

Géolocalisation sur la carte : Michigan

(Voir situation sur carte : Michigan)
Usine automobile Packard
Installations
Type d'usine Usine de montage automobile
Superficie 330 000 m² ha
Fonctionnement
Opérateur Packard
Effectif 40 000
Date d'ouverture 1903
Date de fermeture 1958
Production
Produits Automobile
Marques Packard

L'usine automobile Packard est une friche industrielle située à Détroit au Michigan, États-Unis. Cet ensemble était une usine de montage automobile pour la compagnie Packard Motor Car Company de 1903 à 1958.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les 47 bâtiments de l'usine furent dessinés par l'architecte Albert Kahn. Ce fut la première usine construite en béton armé à Détroit et elle était considérée comme étant la plus moderne de son temps. L'usine a commencé à produire des automobiles en 1903 jusqu'en 1958. À son apogée, l'usine employait 40 000 personnes[1].

Après la fermeture de Packard, l'usine fut utilisée comme lieu d'entreposage jusqu'à la fin des années 1990. En 2014, la compagnie Chemical Processing est le dernier locataire de 1 % du site[2],[3].

Les 47 bâtiments qui composent la friche sont devenus un lieu d'exploration urbaine, de pillages et de vandalismes. Ce lieu est un symbole du déclin de la ville de Détroit.

La propriété fait partie des 42 000 autres lots à saisie par la ville de Détroit suite aux non-payements des taxes municipales. La ville n'avait pas trouvé d'acheteur lors de la vente du lot avec 19 000 autres propriétés en automne 2013. La démolition des bâtiments pourrait coûter jusqu'à 20 millions de dollars américain[4]. En décembre 2013, un investisseur péruvien a racheté, aux enchères, l'usine pour 403 000 dollars américain[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Largest Abandoned Factory in the World: The Packard Factory, Detroit »,‎ 15 août 2011 (consulté le 31 janvier 2014)
  2. Malgré l'annonce de leur départ en 2007, le site officiel de Chemical Processing mentionne que leur adresse d'opération est toujours située dans le secteur des usines de Packard.
  3. (en) « Largest Abandoned Factory in the World: The Packard Factory, Detroit »,‎ 15 août 2011 (consulté le 31 janvier 2014)
  4. (en) Bill Vlasic, « Derelict in Detroit, and Hard to Sell », sur http://www.nytimes.com, New York Times,‎ 21 novembre 2013 (consulté le 31 janvier 2014)
  5. Bill Vlasic, « Developer From Peru Has Eye on Detroit », in nytimes.com, 4 février 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :