The Spectator (1711)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Spectator.
The Spectator, 7 juin 1711.

The Spectator est un journal quotidien de 17111712 fondé en Grande-Bretagne par Joseph Addison et Richard Steele, qui avaient fait connaissance à Charterhouse School. Eustace Budgell, un cousin d'Addison, y contribua également.

Histoire[modifier | modifier le code]

Richard Steele avait créé en 1709 un premier journal appelé le Tatler, qui a duré deux ans auquel collabore aussi Joseph Addison.

Chaque numéro du Spectator comprenait à peu près 2 500 mots. La première série comptait 555 numéros. L'ensemble fut réuni en sept volumes. Le journal recommença à paraître en 1714, sans Steele, au rythme de trois parutions par semaine durant six mois. Ces textes forment le huitième volume de l'édition en livres.

En dépit d'un modeste tirage d'environ 3 000 exemplaires, The Spectator connut un grand succès. Addison estimait que chaque numéro était lu par 60 000 Londoniens, soit le dixième de la population de la capitale à cette époque. Les recueils sous forme de volumes furent constamment réédités au cours des XVIIIe et XIXe siècles, et traduits en français.

C'est dans The Spectator que fut créé un personnage de fiction très populaire en Grande-Bretagne : sir Roger de Coverley, gentilhomme du temps de la reine Anne, « plus digne d'affection que d'estime » selon ses auteurs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brian McCrea, Addison and Steele Are Dead
  • C. S. Lewis, « Addison » in Eighteenth Century English Literature: Modern Essays in Criticism, ed. James Clifford.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Premier volume d'une réédition de 1788.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]