Thérèse de Brunswick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buste de Thérèse Brunswick

Thérèse de Brunswick (Thérèse, comtesse von Brunsvik ou Brunswick), fille du comte Anton von Brunswick et de la baronne Anna von Seeberg, est née le 27 juillet 1775 à Pozsony (Bratislava en Slovaquie, ex royaume de Hongrie) et décédée à Pest le 23 septembre 1861[1].

Elle a été l'élève (cours de piano) en mai 1799 de Ludwig van Beethoven et ce dernier était tombé amoureux d'elle [2] vers 1806, cette relation dura près de deux ans ; la fin de cette idylle ainsi que la surdité du compositeur affaiblirent Beethoven. La Sonate pour piano n° 24 en fa dièse majeur, opus 78 composée en 1809 et publiée en décembre 1810 est dédiée à Thérèse . Pour cette raison on connaît parfois l'œuvre sous le nom de Sonate à Thérèse.

Il a peut-être créé également pour elle[3] ou Thérèse Malfatti la Bagatelle en la mineur, WoO 59 Für Therese (dédiée à Thérèse) ou Elise (La Lettre à Élise), décryptée par le musicologue Ludwig Nohl en 1865.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Les symphonies de Beethoven (1800-1827), Jacques-Gabriel Prod'homme, librairie Delagrave, 1924 - 492 pages
  2. Histoire de la vie et de l'oeuvre de Ludwig Van Beethoven ,écrite en allemand par Antoine Schindler traduite et publiée par Albert Sowinski.Éditeur: Garnier frères (Paris)-1864
  3. Recherche de Robert Depardieu en 1978