Sonate pour piano nº 24 de Beethoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour piano no 24 en fa dièse majeur, opus 78, de Ludwig van Beethoven, fut composée en 1809, publiée en décembre 1810 et dédiée à son amie la comtesse Thérèse von Brunsvik. Pour cette raison on connaît parfois l'œuvre sous le nom de « Sonate à Thérèse ».

Elle ne comporte que deux mouvements et son exécution dure un peu moins de 8 minutes :

  1. Adagio cantabile – Allegro ma non troppo
  2. Allegro vivace

Malgré sa brièveté, cette sonate virtuose et chaleureuse était aimée de son auteur. Si l’on en croit le mot rapporté par Karl Czerny, il l'estimait davantage que la Sonate « Clair de lune » : « On parle toujours de la sonate en ut dièse mineur, j'ai pourtant écrit mieux que cela, ainsi la sonate en fa dièse majeur est autre chose. »[1]

Partition[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Massin J et B, Ludwig van Beethoven, Fayard, 1967, p. 666