Tettsū Gikai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tettsū Gika

Tettsū Gikai (徹通義介?) qui reçoit la transmission dharma de Koun Ejō, est considéré comme son successeur spirituel par l'école sōtō du bouddhisme zen. À l'époque cependant, la situation n'est pas claire et de nombreux moines supportent ses rivaux, Jakuen, Gien et Giin et le sandai sōron n'est pas résolu de son vivant.

Il suscite la controverse avec les autres moines parce qu'il introduit des pratiques innovantes visant à rendre le sōtō plus populaire auprès des laïcs japonais, pratiques que Dōgen aurait désapprouvé selon certains. Toutefois, il a également de nombreux disciples et ses innovations deviennent finalement la forme standard du zen sōtō. Son disciple Keizan développe ses projets pour le sōtō et devient la deuxième figure la plus célèbre de l'histoire de l'école.


Source[modifier | modifier le code]

William M. Bodiford. Sōtō Zen in Medieval Japan. University of Hawaii Press, 1993.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]