Test d'évaluation de chinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une certification HSK

Le test d'évaluation de chinois ou Hanyu Shuiping Kaoshi (chinois simplifié : 汉语水平考试 ; chinois traditionnel : 漢語水平考試 ; pinyin : hànyǔ shuǐpíng kǎoshì), en abrégé HSK, est le seul test normalisé de la République populaire de Chine pour tester les compétences linguistiques en mandarin des personnes ne l'ayant pas comme langue maternelle, à savoir les étudiants étrangers, les Chinois d'outre-mer et les membres des minorités ethniques de Chine. Il est également connu sous le nom de « test d'évaluation du Chinois » ou le « TOEFL Chinois »[1].

Cet examen de chinois mandarin est organisé par le ministère de l'Éducation de la République populaire de Chine.

La version actuelle du HSK a été introduite entre novembre 2009 et mars 2010. Il existe désormais six niveaux à l'écrit et 3 à l'oral[2]. Une correspondance avec les niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) est proposée sur le site du HSK, mais de nombreux enseignants de chinois s'accordent pour dire que le niveau réel est moins élevé que celui annoncé.

Niveau HSK écrit Niveau HSK oral Vocabulaire requis CECR annoncé[3] CECR corrigé (Bellassen 2011) CECR corrigé (Autre)[4]
6 Avancé + de 5 000 C2 B2-C1 B2
5 2 500 C1 B1 B1
4 Intermédiaire 1 200 B2 A2 A2
3 600 B1 A1-A2 A1
2 Élémentaire 300 A2 A1.1 A1.1
1 150 A1[5]

Les compétences attendues selon les niveaux sont les suivantes :

  1. Comprendre et savoir utiliser des mots et phrases très simples, pour répondre à des besoins ponctuels de communication et posséder la capacité d'apprendre davantage.
  2. Capable de communiquer en situation et simplement à propos des sujets familiers ou quotidiens. Bonne maîtrise du chinois élémentaire.
  3. Capable de mener à bien des communications dans la vie courante, les études et le cadre professionnel. Pouvoir se débrouiller dans le voyage touristique.
  4. Capable de discuter couramment à propos de sujets de domaines divers.
  5. Lire couramment la presse, suivre un film ou une émission télévisée, prononcer un discours structuré.
  6. Comprendre aisément les informations entendues ou lues, s'exprimer facilement à l'oral ou à l'écrit.

Il existe également un équivalent au HSK pour les enfants de moins de 15 ans : le YCT (Youth Chinese Test) et un équivalent commercial : le BCT (Business Chinese Test) qui comporte 3 niveaux de compétences.

Il est possible de passer le HSK dans des centres d'examens comme l'institut Confucius.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (zh) 汉语水平考试2007年起将增加口语写作, 2006-12-26 www.eol.cn, "The 2007 HSK Revision Will Add Spoken and Writing Portions"
  2. Introduction on New HSK Test, sur le site officiel du HSK, article du 14 octobre 2009
  3. « Introduction on New HSK Test » (consulté le 26 juillet 2010) : « The direct comparison between the new HSK test and Chinese Language Proficiency Scales for Speakers of Other Languages and The Common European Framework Reference for Language,CEF)is as follows: [...] HSK- Level 6 [...] C2 [...] HSK- Level 1 [...] A1 »
  4. Association allemande des professeurs de chinois
  5. « HSK LevelⅠ » (consulté le 26 juillet 2010) : « It is the counterpart of the Level I of the Chinese Language Proficiency Scales for Speakers of Other Languages and the A1 Level of the Common European Framework of Reference (CEF). »
  • Joël Bellassen, New Prospect for Foreign Language Teaching in Higher Education —Exploring the Possibilities of Application of CECR—, Tokyo, World Language and Society Education Center (WoLSEC),‎ 2011, 23-31 p. (ISBN 978-4-925243-85-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]