Tais-toi, ma tristesse, tais-toi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tais-toi, ma tristesse, tais-toi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Générique du film

Titre original Молчи, грусть... молчи
Réalisation Piotr Tchardynine
Acteurs principaux
Sociétés de production Kharitonov
Pays d’origine Russie
Genre mélodrame
Sortie 1918

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tais-toi, ma tristesse, tais-toi, ou Molchi, grust… molchi (en russe : Молчи, грусть... молчи) est un film russe de Piotr Tchardynine sorti en 1918.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Paula est une artiste de cirque. Son mari Lorio, acrobate et clown, porté sur la boisson, a un accident. Alors qu'ils sont réduits à jouer dans les rues, la beauté de Paula attire l'attention de plusieurs hommes : Zaritskiy, Telepnev, Volyntsev.

Analyse[modifier | modifier le code]

« Molchi, grust… molchi » est le premier vers d'une chanson bien connue de l'époque. Elle apparaît comme un leitmotiv, à quatre reprises dans les intertitres et la ballade est jouée par les musiciens qui accompagnent le film lorsque Paula joue de la guitare dans les rues, lorsque, devenue courtisane, elle joue du piano, et lorsque Lorio, abandonné par sa femme, joue du violon. Le film apparaît ainsi comme le développement d'une histoire inscrite dans la chanson[1].

Malgré la complexité du scénario, le film, qui réunit les plus grandes vedettes de l'époque, est un succès. L'histoire d'une femme cherchant à s'élever socialement est typique du mélodrame des débuts du cinéma russe[2], et Molchi, grust... molchi en réunit tous les clichés : la jeune femme, pauvre, s'éprenant d'un séducteur, fortuné, ce qui mène à une fin tragique[3].

En 1921, lors de la NEP, la première salle de projection privée à ouvrir ses portes fait salle comble avec Molchi, grust… molchi, ce qui atteste de sa popularité auprès des foules[4].

Sorti en deux parties, il ne reste de nos jours de Tais-toi, ma tristesse, tais-toi que 44 minutes de la première partie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Молчи, грусть... молчи, Molchi, grust... molchi
  • Titre français : Tais-toi, ma tristesse, tais-toi
  • Réalisation : Piotr Tchardynine
  • Production : Kharitonov
  • Pays d'origine : Russie
  • Langue : russe (intertitres)
  • Format : Noir et blanc
  • Date de sortie : 1918

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yuri Tsivian et Richard Taylor, Early cinema in Russia and its cultural reception, Routledge, 1994, p. 92.
  2. Birgit Beumers, A history of Russian cinema, Berg, 2009, p. 34.
  3. Richard Stites, « Cultural History and Russian Studies », dans Daniel T. Orlovsky (éd.), Beyond Soviet studies, Woodrow Wilson International Center for Scholars, 2009, p. 316.
  4. Richard Stites, « Cultural History and Russian Studies », p. 317.