Tadasana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Posture Tadasana.

Tadāsana est un mot composé qui signifie, en sanskrit, « cette posture » (tad-āsana)[1]. Cette position de haṭha yoga est fondamentale car elle est le point de départ de nombreuses variantes en station debout.

Une autre posture, nommée pārvatāsana, se traduit littéralement par « posture de la montagne »[2]. Cette désignation française signale pourtant, dans certains ouvrages, le tadāsana décrit ci-dessous. Un livre assimile par ailleurs le tadāsana à la « posture du palmier »[3], voire à la « posture de l'arbre », bien que cette dernière qualification traduise littéralement vrikshāsana, une posture en équilibre sur un seul pied[4].

Pratique[modifier | modifier le code]

La posture classique nommée tadāsana se pratique debout, les pieds joints, les bras ballants le long des jambes, les paumes relâchées, et le menton reposant sur le haut de la poitrine[5].

Le tadāsana est une posture fondamentale, à partir de laquelle se modulent la plupart des autres postures en station debout.

Parmi les variantes de cette position de base, sont à signaler :

  • une variante pour la tête, qui se porte droite et lance le regard vers l'horizon.
  • une variante pour les pieds, qui s'écartent légèrement et portent les talons dans le prolongement des hanches,
  • une variante pour les bras qui s'élèvent, parallèles, comme dans l'image ci-contre,

En séquence, tadāsana précède souvent les postures de flexion avant, telles uttanāsana et ardha uttanāsana. La séquence de postures du sūryanamaskāra, dite salutation au soleil, passe deux fois par cette posture fondamentale.

Effets[modifier | modifier le code]

Le tadāsana amène de nombreux bienfaits à celui qui le pratique. On considère que cette posture augmente la confiance en soi, l'enracinement et la concentration, renforce et dynamise tout le corps et développe la concentration, la coordination et le maintien. Les organes internes fonctionnent mieux, améliorant ainsi la respiration, la digestion et l'élimination.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. N.Stchoupak & L.Nitti & L.Renou, Dictionnaire sanskrit-français, pages 128 et 274.
  2. Philippe de Méric, Yoga pour chacun, page 159.
  3. Georg Feuerstein & Larry Payne, Le Yoga pour les Nuls, page 147.
  4. Julien Tondriau & Joseph Devondel, Le guide Marabout du Yoga, page 48.
  5. Georg Feuerstein & Larry Payne, Le Yoga pour les Nuls, page 148.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]