Syndrome de Cruveilhier-Baumgarten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Décrit par Jean Cruveilhier (1835) puis par Paul Clemens von Baumgarten (1908)[1], le syndrome de Cruvelhier-Baumgarten constitue un signe d'hypertension portale rencontrée dans certaines cirrhoses hépatiques[2].

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Comme pour les varices œsophagiennes, lorsque la pression au niveau de la veine porte augmente lors d'une cirrhose, le réseau collatéral se développe. Cette importante circulation veineuse collatérale péri-ombilicale provoque une reperméation de la veine ombilicale du fait de la pression du flux portal hépatofuge[Note 1] ainsi que des anastomoses portocaves spontanées de gros calibre, unissant la branche gauche de la veine porte aux veines de la paroi abdominale par l’intermédiaire de veines du ligament rond et se terminant au niveau de l’ombilic par un réseau veineux important[3].

Description clinique[modifier | modifier le code]

L'examen clinique montre une circulation collatérale importante avec, au niveau de l’ombilic, un réseau veineux apparent avec un aspect en « tête de méduse » (caput medusae des Anciens)[3]. La palpation peut retrouver un thrill et l'auscultation un souffle vasculaire continu, de type veineux, en regard du ligament rond.

L'existence de ce syndrome ne constitue pas un facteur particulier de gravité et n'appelle pas de traitement spécifique[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. du grec ancien ηπαρ / hépar, « foie » et du latin fuga, « fuite » au sens d'« éloignement », ce mot désigne les flux sanguins qui proviennent du foie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) E. L. Armstrong et al., « Cruveilhier-Baumgarten Syndrome; Review of Literature and Report of 2 Additional Cases », Annals of internal medicine, vol. 16, no 1,‎ 1942, p. 113-151 (ISSN 0003-4819, résumé)
  2. (en) C. Morin et al., « Patent paraumbilical vein: Anatomic and hemodynamic variants and their clinical importance », Radiology, vol. 185,‎ 1992, p. 253-256 (ISSN 0033-8419 et 1527-1315, résumé)
  3. a et b Dictionnaire de l'Académie de Médecine
  4. Encyclopédie médicale Larousse

Voir aussi[modifier | modifier le code]