Syndication de contenu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'icône commune d'un flux Web

La syndication de contenu Web est une forme de syndication dans laquelle une partie d'un site est accessible depuis d'autres sites. Cela est possible en y ajoutant une licence accordée à ses utilisateurs.

Bien souvent, la syndication consiste à mettre à disposition un flux de données (par exemple RSS) comportant l’en-tête du contenu récemment ajouté au site web (par exemple, la dernière nouvelle (news en anglais) ou le dernier message (post en anglais) du forum.

L'expression "syndication de contenu" ne doit pas être confondue avec le format de données RSS qui a popularisé l'expression durant la décennie 2000.

Intérêt pour l'utilisateur final[modifier | modifier le code]

Dans un dossier réalisé en 2007 par le site web d'informatique Clubic, le rédacteur résume l'intérêt de la syndication de contenu (en l'occurrence le format de données RSS) ainsi : « Pour un utilisateur lambda, le terme « flux RSS » peut paraître barbare. Pourtant, derrière cette appellation peu encourageante se cache une technologie largement utilisée sur le web, et peu connue du grand public : la possibilité de surveiller l'activité de ses sites d'actualités préférés en un clin d'œil en obtenant une vue d'ensemble des dernières actualités, des posts d'un blog, ou encore des nouveaux logiciels répertoriés, mise à jour régulièrement. Bref, un moyen idéal de survoler l'actualité lorsqu'on n'a pas le temps de parcourir un site, ou afin de faire un tri parmi les informations qui nous intéressent. »[1]

Comment cela marche-t-il ?[modifier | modifier le code]

Lorsqu'on a un site Web dynamique, le contenu est géré indépendamment de l'affichage. De ce fait, il est possible de générer une page qui contient une description des derniers articles publiés sur le site. Seuls le titre, l'auteur et l'URL sont indiqués pour chaque article.

Un site destiné à afficher le contenu en question doit récupérer le fichier et le traiter de telle sorte que les informations s'affichent d'une manière élégante.

Différents formats de syndication sont exploitables. Les plus connus sont les formats RSS et Atom, un concurrent du RSS.

Où trouver du contenu ?[modifier | modifier le code]

Les plates-formes de blogs génèrent souvent un flux RSS et/ou Atom par blog, afin que les lecteurs puissent suivre l'évolution d'un blog.

Durant la décennie 2000, des annuaires spécialisés répertorient les flux RSS disponibles. Voir une liste sur le site Dmoz[2].

Depuis la décennie 2010, les sites web proposant à leurs lecteurs de la syndication de contenu l'indiquent par une icône sur leur site web (ex: celle du format de données RSS).

Les logiciels de lecture de fils de syndication[modifier | modifier le code]

Plusieurs lecteurs sont disponibles :

  1. sous forme de logiciel à télécharger (une liste est disponible sur le site Dmoz[3]),
  2. ou sous forme d'application web.

Tous ces logiciels lecteurs sont aussi appelés agrégateurs car ils agrègent le contenu de plusieurs fils de syndication, afin de permettre de lire leurs titres en un coup d'œil.

Anonymement[modifier | modifier le code]

  • Syndie (lié au réseau anonyme I2P) est un des rares logiciels permettant de la syndication de contenu (lecture et écriture) de façon anonyme. Il opère sur de nombreux réseaux anonymes et/ou non anonymes (au choix).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Technologies web (formats de données) :