Stomatite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stomatite
Classification et ressources externes
Stomatite 001.jpg
Une stomatite est une inflammation de la muqueuse buccale
CIM-10 K12
CIM-9 528.0
DiseasesDB 27158
MeSH D013280
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Une stomatite est une inflammation de la muqueuse buccale. Elle peut être provoquée par une infection ou induite par certains médicaments, ou encore compliquer une radiothérapie.

Il en existe de plusieurs types :

  • Les stomatites mycosiques[1]
    • Les stomatites candidosiques aigües: elles sont causées par un champignon. Exemple : le muguet buccal, fréquent chez le nourisson. Un érythème induit une langue dépapillée et vernissée, les muqueuses jugales et vélo-palatines sont sèches. Par la suite, apparait un enduit blanchâtre, adhérent à la muqueuse, confluant en des pesudo-membranes se détachant au raclage. Les étiologies sont pour l'essentiel les états d'immuno-suppression ainsi que la prise prolongée de corticoïdes en inhalation ou d'antibiotiques.
    • Les stomatites candidosiques chroniques :
      • la perlèche, avec une érythème sec, érosif, au niveau des commissures labiales
      • la glossite losangique médiane, avec un dépapillement du dos de la langue en avant du V lingual
      • le granulome monoliasique bourgeon pseudo-tumoral sur la joue ou la langue
  • Les stomatites à Herpesviridae
    • Les stomatites à HSV :
      • une gingivo-stomatite aigüe peut signer une primo-infection à HSV-1. Une éruption vésiculeuse évolue vers des érosions confluente, l'atteinte cutanée peut s'accompagner d'une fièvre, de douleurs gingivales voire pharyngées. Les récurrences prennent la forme classique du "bouton de fièvre labial", mais parfois les localisations sont narinaires, jugales, ou intra-buccales
    • Les stomatites à EBV réalise la leucoplasie chevelue de la langue et est essentiellement rencontrée en cas d'immuno-suppression, en particulier en cas de VIH.
    • Les stomatites à CMV réalise un tableau d'ulcération à multiples, douloureuses, à l'emporte-pièce, et est essentiellement rencontrée en cas d'immuno-suppression, en particulier en cas de VIH
    • Les stomatites à VZV  : Une éruption vésiculeuse évolue vers des érosions confluentes. Dans le cas d'un Zona, une stomatite est possible, essentiellement chez le patient immuno-compromis, avec une atteinte correspond à une atteinte du nerf V (V2 et V3).
    • Les stomatites à HHV-8. HHV-8 est. Palais et gencive supérieur sont envahi par un éryhtème rouge violacée, indolore, et évolue vers des lésions nodulaires, tumorales.
  • Les stomatites à coxsackie, liées à coxsackie A16, avec une atteinte vésiculeuse buccale, de la pulpe des doigts, des orteils, des faces latérales des paumes des mains et des plantes des pieds
  • Les stomatites à HPV, rare, réalise de multiples papillomes de la muquese buccales
  • Les stomatites médicamenteuses : suite au méthotrexate par exemple.
  • Les stomatites radiques : complication d'une radiothérapie, instaurée dans la prise en charge thérapeutique d'un cancer des voies aéro-digestives supérieures par exemple[2].

Le traitement des stomatites associent [1]

  • un traitement symptomatique : au moyen de bains de bouches anti-septiques, des solutions tampons d'eau bicarbonatée, des antalgiques par voie générale, avec le support d'une alimentation lixée, froide.
  • un traitement des facteurs favorisants : bon hygiène buccal, suppression de l'alcool, du tabac...
  • un traitement de la cause : anti-infectieux spécifique. Par exemple, dans le cas d'une stomatite candidosique, un anti-fongique local en bains de bouches (nystatine, amphotéricine B) chez le patient immuno-compétent et chez le patient immuno-compromis, le fluconazole per os peut être utilisé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Faculté de médecine de Strasbourg, STOMATITES ET KERATOSES . Pathologies non tumorales de la muqueuse buccale,‎ 2007 (lire en ligne)
  2. (en) Alterio D, Jereczek-Fossa BA, Fiore MR, Piperno G, Ansarin M, Orecchia R. « Cancer treatment-induced oral mucositis » Anticancer Res. 2007 Mar-Apr;27(2):1105-25. PMID 17465250