Sherman Kent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sherman Kent, né le 6 décembre 1903 et mort le 11 mars 1986, est un historien et analyste du renseignement américain. Il fut un professeur d'histoire à l'Université Yale qui imagina de nombreuses méthodes d'analyse de renseignement, durant la Seconde guerre mondiale. Il est souvent décrit aux États-Unis comme « le père de l'analyse de renseignement' ».

Sherman Kent servit d'abord dans la Section de recherche et analyse de l'OSS (Bureau des services stratégiques américain), où il suivait les affaires nord-africaines. Dans ce travail, il esquissa en grande partie le processus désigné aujourd'hui comme « renseignement de préparation du champ de bataille’, en 1942, en soutien de planification de l'Opération Torch (invasion par les Alliés du Maghreb français).

Dans la communauté du renseignement américain, Kent joua un rôle clé à partir de son entrée dans la CIA. Il formalisa des outils analytiques et des méthodes, et appela à la création d'une « littérature du renseignement » comme outil de transfert du savoir et de l'expérience entre les générations d'analystes. L'un de ses travaux les plus connus est la formalisation du vocabulaire de l'évaluation (estimation de la fiabilité et probabilité).

Kent pris sa retraite de la CIA en 1967 et décéda en 1986.

Œuvres publiques[modifier | modifier le code]

  • Strategic Intelligence for American World Policy, 1949-1966
  • Inteligencia Estrategica, ??
  • « A Crucial Estimate Relived. » in Studies in Intelligence 8, no. 2 (1964) et 36, no. 5 (1992).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Donald P. Steury, Sherman Kent and the Board of National Estimates: Collected Essays, 1994
  • (en) Analysis : Sherman Kent : Liste d'articles et de références bibliographiques déclassifiées.

Liens externes[modifier | modifier le code]