Samuel Rogers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Rogers, par Frank Stone, vers 1845

Samuel Rogers (Londres, 1762- idem 1855) est un écrivain et poète anglais de la fin du XVIIIe et de la première moitié du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Londres, Samuel Rogers est un fils d'un riche banquier de la City, et exerçait lui-même cette profession. Il profita des loisirs que lui assurait une grande fortune pour cultiver les Lettres.

Aussi libéral que riche, il était le mécène des gens de lettres : son salon fut pendant cinquante ans le rendez-vous de la société la plus brillante.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On a de lui :

  • Les Plaisirs de la mémoire, 1792,
  • Columbus, 1818,
  • La Vie humaine, 1820,
  • L'Italie, 1822, qui est considéré comme son chef-d'œuvre,
  • des odes, des épîtres, et des poèmes divers.