Saint Briac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saint Briac (mort vers 555 à Saint-Brieuc) serait un Irlandais venu en Bretagne au VIe siècle en compagnie du gallois saint Tugdual et de soixante-dix autres religieux.

Il est fêté le 17 décembre (Calendrier des saints bretons).

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Il fonda un monastère sur la paroisse de Bourbriac, dans les Côtes-d'Armor. Au cours d'un pèlerinage à Rome, il apaisa une tempête en Méditerranée, et s'attarda deux ans en Provence au retour. Invoqué contre l'épilepsie, la rage, la folie. On enfermait les malades sous l'autel de son église pendant qu'il disait la messe. Il mourut vers 555 à Bourbriac où se trouve son tombeau.

Son nom est un dérivé du vieux breton bri (= autorité, importance). Nom issu du celtique "bri" (considération). Il ne faut pas le confondre avec saint Brieuc.

Il est l'un des nombreux saints bretons dont on ne sait trop s'ils ont tous vraiment existé. On lui attribue la fondation d'un monastère à Bourbriac (22), localité qui se serait créée autour de ce monastère. Il est également éponyme de la commune de Saint-Briac-sur-Mer (35). Il serait mort en 555 et pourrait avoir été évêque de Tréguier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]