Søren Nils Eichberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Søren Nils Eichberg (né le à Stuttgart) est un compositeur danois-allemand. Il est le premier compositeur-en-résidence dans l'histoire de l'Orchestre symphonique national du Danemark[1].

En 2001 lui a été décerné le premier prix du Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique pour la composition.

Il travaille avec l'Ensemble Modern, Hilary Hahn et le Mahler Chamber Orchestra[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Orchestre ou Ensemble[modifier | modifier le code]

  • 2001 Qilaatersorneq pour violon et orchestre
  • 2001 Geistliche Dämmerung pour 11 instruments
  • 2002 Pa'am pour chœur mixte, quatuor à cordes, piano et harpe
  • 2002 Hærværk quasi un concertino per pianoforte e 10 strumenti
  • 2002/4 Klavierkonzert
  • 2005 Symphonie nº 1 pour grand orchestre
  • 2006 Night Machine pour ensemble
  • 2006 Cellokonzert
  • 2010 Symphonie nº 2 pour grand orchestre

Musique de chambre ou instrument soliste[modifier | modifier le code]

  • 2000 Two Aspects pour 2 pianos & 2 percussionnistes
  • 2001 Quartettsatz pour quatuor à cordes
  • 2001 Toccata pour 2 violons
  • 2002 Scherben 19 Etudes-Postludes pour piano
  • 2002 …and then she went to the sea… pour violon et piano
  • 2003 @|/|7|7#35|5 (Antithesis) pour Multi-Percussion et électronique
  • 2003 4 Stücke für Fagott und Klavier pour basson et piano
  • 2003 Klaviertrio
  • 2004 4 für Viola und Obertongesang
  • 2005 Natsukusa-Ya pour violon, alto, violoncelle et piano
  • 2005 Variationen über ein Thema von Niccolo Paganini pour violoncelle
  • 2005 Cantus pour flûte à bec, saxophone et percussion
  • 2010 In Circles - 16 Imaginary Dances for 18 Players. création: décembre 2011, Alte Oper Frankfurt am Main, Frankfurt am Main par le Ensemble Modern.
  • 2011 Nofretete (Nefertiti), piano, commandé par le Klavierfieber 2011, inspiré par le buste du même nom , Neues Museum, Berlin, création : 22 juin 2011 Staatsbibliothek zu Berlin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Max Fage-Pedersen, « DR SymfoniOrkestret får sin egen huskomponist », dr.dk (consulté en march 2010)
  2. « Søren Nils Eichberg », dacapo-records.dk (consulté en June 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]