Ricardo Serrano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serrano.
Ricardo Serrano
Image illustrative de l'article Ricardo Serrano
Ricardo Serrano lors de la Bicyclette basque 2007
Informations
Nom Ricardo Serrano
Date de naissance 4 août 1978 (36 ans)
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Équipes professionnelles
2003
2004
2005-2006
2007-2008
2009-09.2009
Labarca - 2 Cafés Baqué
Cafés Baqué
Kaiku
Tinkoff Credit Systems
Fuji-Servetto

Ricardo Serrano Gonzalez (né le 4 août 1978 à Valladolid) est un coureur cycliste espagnol. Il est actuellement suspendu par l'Union cycliste internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors de sa victoire à la première étape du Tour de Romandie 2009.

Ricardo Serrano débute sa carrière professionnelle en 2003 à l'âge de 25 ans dans la nouvelle équipe Labarca - 2 Cafés Baqué. En 2000, le dirigeant de l'équipe Vitalicio Seguros Javier Minguez lui avait promis un contrat au sein de sa formation, avant de devoir renoncer lorsque celle-ci s'est trouvée sans sponsor[1]. Après deux saisons chez Cafés Baqué et une quatrième place au GP CTT Correios de Portugal 2004, il s'engage en 2005 avec la formation Kaiku. Il y obtient diverses places d'honneur au Trofeo Soller (2e), au Grand Prix Miguel Indurain, au GP Llodio (5e), et surtout au Tour du Pays basque (10e), épreuve figurant au ProTour.

Sa saison 2006 s'avère meilleure. Débutant par deux deuxièmes places au Tour de la Communauté valencienne et à la Clásica de Almería, elle se poursuit en avril avec une victoire au Tour de La Rioja et une quatrième place au Tour de Rhénanie-Palatinat. Ce bon début de saison est entâché d'une suspension de quinze jours en mars en raison de paramètres sanguins anormaux[2]. La seconde bonne période de Ricardo Serrano durant cette saison est le mois d'août, où il cumule durant la même semaine une sixième place au Tour de Burgos, une septième à la Clasica San Sebastian et une deuxième à la Subida a Urkiola, puis, une semaine plus tard, un cinquième place à la Clasica a los Puertos. Il achève cette saison à la neuvième de l'UCI Europe Tour[3].

L'équipe Kaiku disparaissant en fin d'année, Serrano s'engage avec l'équipe italienne Tinkoff Credit Systems. Il réalise une bonne entame de saison avec des podiums au Tour méditerranéen et au Tour du Haut-Var, puis une quinzième place sur Tirreno-Adriatico malgré deux chutes en début d'épreuve[4]. En avril, il figure en tête du classement du Tour de l'Alentejo jusqu'à ce qu'une crise d'asthme le contraigne à l'abandon[4]. Il participe au Tour d'Italie, qu'il finit en 102e position, après s'être montré offensif comme ses coéquipiers russes Pavel Brutt et Mikhail Ignatiev. Il se place ainsi troisième de la seizième étape remportée à Lienz par Stefano Garzelli. Après la Bicyclette basque, il connaît deux mois sans compétition en raison d'une tendinite[4]. De retour au Tour de Burgos en août, il prend part avec enthousiasme à la première édition du Monte Paschi Eroica[4], dont il prend la huitième place[5].

En 2008, il se classe septième du Tour méditerranéen.

Ricardo Serrano a été déclaré positifs à l'EPO Cera, a annoncé le 17 juillet 2009 l'Union cycliste internationale (UCI)[6]. Il est suspendu puis licencié par son équipe le 1er septembre 2009. Il est condamné en juin 2010 à une suspension de 2 ans et une amende de 23100 euros par la fédération espagnole de cyclisme[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

  • 2004 : non-partant (13e étape)
  • 2008 : non-partant (4e étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

  • 2007 : 102e
  • 2009 : abandon (15e étape)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Serrano : « Motivé par l'aventure Tinkoff » », Cyclismag.com, 13 octobre 2006.
  2. (en) «  Serrano prevented from starting in Murcia », Cyclingnews.com, 2 mars 2006.
  3. Classement individuel final de l'UCI Europe Tour 2006, sur le site de l'Union cycliste internationale.
  4. a, b, c et d « Ricardo Serrano : l'expérience italienne », Cyclismag.com, 2 novembre 2007.
  5. (en) « Kolobnev becomes the first to conquer Eroica », Cyclingnews.com, 9 octobre 2007.
  6. « Deux coureurs professionnels suspendus provisoirement pour l’usage de CERA  », uci.ch, 17 juillet 2009.
  7. (en) « Serrano suspended for two years on doping charges », sur cyclingnews.com,‎ 17 juin 2010 (consulté le 17 juin 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :