Républicains indépendants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Républicains indépendants sont une formation politique française, fondée en 1966.

Sous les Troisième et Quatrième Républiques[modifier | modifier le code]

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Indépendants républicains.

En 1898, le groupe parlementaire de la Droite républicaine, successeur du groupe de la Droite constitutionnelle fondé par Jacques Piou, prit le nom de groupe des Républicains indépendants avant de s'intituler groupe de l'Action libérale et de représenter ainsi à la Chambre le premier grand parti de droite créé par les ralliés.

Le groupe parlementaire des Républicains indépendants et d'action sociale a été créé à la suite des législatives de 1936 remportées par le Front populaire. Il regroupe des députés de droite opposés à la «dérive droitière» de la Fédération républicaine. Une partie des Républicains indépendants avait été membre du groupe Républicain et social créé après les élections de 1932 par Georges Pernot, qui s'opposait déjà au penchant droitier de la Fédération républicaine.

Après la Seconde Guerre mondiale, ces républicains indépendants refusent d'adhérer au Parti républicain de la liberté (PRL) créé par d'anciens de la Fédération républicaine (Édouard Frédéric-Dupont, etc.) et d'autres hommes politiques de droite. Cependant, ils rejoignent, tout comme les membres du PRL, le Centre national des indépendants et paysans (CNI), en 1949.

Sous la Cinquième République[modifier | modifier le code]

Une partie du Centre national des indépendants et paysans (CNIP), autour notamment de Valéry Giscard d'Estaing, fait scission en décembre 1962 après la censure du gouvernement de Georges Pompidou. Ce Comité d'études et de liaison des Républicains indépendants se constitue en Fédération nationale des républicains et indépendants (FNRI), en 1966, force d'appoint pour les gaullistes (UNR-UDT puis UDR). La FNRI devient le Parti républicain (statutairement Parti républicain et républicain indépendant) en 1977.

Les Républicains indépendants sont libéraux en économie (ouverture des frontières par exemple) et pro-européens (ils prônent notamment la prédominance des institutions européennes sur le droit interne français, et la coopération des États européens même si elle doit restreindre leur souveraineté).

Les Jeunes républicains indépendants (JRI), Génération sociale et libérale (GSL, dont Jean-Pierre Raffarin, Philippe Augier et Patrick Poivre d'Arvor ont, entre autres, été responsables) puis le Mouvement des jeunes giscardiens (MJG) ont constitué les mouvements de jeunesse successifs de la famille RI.

Démocratie libérale (statutairement Démocratie libérale, Républicains indépendants et Républicains) succède au Parti républicain en 1997, avant de se fondre dans l'UMP, nouvellement créée, en 2002.

Liens externes et références[modifier | modifier le code]