Protest the Hero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Protest The Hero)
Aller à : navigation, rechercher

Protest The Hero

Description de cette image, également commentée ci-après

Protest the Hero en live, 2008

Informations générales
Pays d'origine Canada
Genre musical Métal progressif, Mathcore mélodique
Années actives Depuis 1999
Labels Vagrant, Underground Operations
Site officiel www.protestthehero.ca
Composition du groupe
Membres Moe Carlson
Rody Walker
Tim Millar
Arif Mirabdolbaghi
Luke Hoskin

Protest the Hero est un groupe canadien de métal progressif, originaire de Whitby dans l'Ontario. Les membres du groupe sont restés les mêmes depuis la formation de ce dernier en 1999 sous le nom Happy Go Lucky. Protest the Hero est un quintet (un chanteur, deux guitaristes, un bassiste et un batteur) dont la discographie est pour l'instant composée de trois albums studios (Kezia, Fortress et Scurrilous), d'un album live et de quatre EP.

Le style du groupe a évolué du post-hardcore au métal progressif, en gardant toujours des touches de metalcore et de mathcore mélodique. Les différences stylistiques entre le premier EP, Search for the Truth et le dernier album en date, Scurrilous sont très fortes.

En 2013, les membres du groupe décident de se séparer de leur maison de disque et lancent un campagne de levée de fonds pour assurer la sortie de leur quatrième album, qui est actuellement en préparation. Le but de la campagne, fixé à 125 000 $, est atteint en 30h.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières années (1999 - 2003)[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme en 1999 sous le nom Happy Go Lucky, alors que les membres n'ont que 14 ans. En 2001, ils enregistrent leur première démo, qui compte trois chansons : I Detest, The 5th Commandment et Just Defy (mais Luke Hoskin affirme sur sa page Formspring[1] que I Detest n'est pas une chanson du groupe, et qu'on leur a toujours attribuée à tort). En 2002 le groupe prend le nom de Protest the Hero et sort l'EP Search for the Truth, un vinyle sur lequel figure Is Anybody There et Silent Genocide. Cet opus est la première œuvre produite par le label indépendant Underground Operations.

Presque immédiatement après leurs examens finaux, les cinq camarades de lycée participent à la tournée Rock the Vote, durant laquelle, pendant trois semaines, ils tentent de se faire connaître tout en lançant un appel au vote pour l'élection canadienne imminente.

En 2003 le groupe sort un nouvel EP, A Calculated Use of Sound qui contient 7 chansons. Parmi elles figure These Colours Don't Run qui bénéficiera d'un clip vidéo. Ce dernier montre le groupe jouer la chanson dans les rues de Toronto, avec en fond sonore la version studio.

Dans ces premières années, le style du groupe se rapproche du punk, et particulièrement du post-hardcore.

Kezia, premier album (2004 - 2006)[modifier | modifier le code]

Fin 2004, le groupe enregistre leur premier album studio, Kezia, qui sort dans les bacs canadiens le 30 août 2005. Lors de la sortie de l'album en Amérique, le 4 avril 2006, une version re-masterisée de l'EP A Calculated Use of Sound fut offerte aux 100 premiers acheteurs.

Kezia est un concept-album, décrit par les membres du groupe comme un "requiem situationniste". Le sujet abordé est l'exécution d'une femme, Kezia. Cette exécution est décrite dans les chansons depuis trois points de vue : celui d'un prêtre, celui d'un garde de prison, et celui de Kezia. Selon Rody Walker, "Le sens profond de ce concept, c'est le déclin progressif de notre société"[2].

Au niveau du style, cet album est un tournant. "Nous sommes passés d'un pop-punk simpliste à un métal progressif complexe. C'est un changement assez bizarre, et cela nous a pris trois ans.", affirme Rody Walker dans l'interview citée précédemment.

L'album est bien reçu par la critique, qui vante la technicité des riffs et l'étendue vocale de Walker[3].

Fortress, le début de la reconnaissance (2007 - 2009)[modifier | modifier le code]

Scurrilous(2010 - 2012)[modifier | modifier le code]

Rupture avec les maisons de disques et appel au don (2013)[modifier | modifier le code]

Style[modifier | modifier le code]

Dans leur carrière, le groupe a eu plusieurs changements de style. Au début, dans leur EP, Protest the Hero affichait un son plus post-hardcore. Ensuite, avec Kezia, ils ont eu un son plus mathcore. Finalement, avec Fortress, ils ont conservé le son mathcore mais ont ajouté plus de metalcore au son avec des hurlements plus prononcés et plus de "double kick" de bass drum, ce qui en fait un groupe représentant du genre mathcore mélodique.

L'évolution de Rody Walker au cours des albums est très prononcée. On remarque qu'à partir de Fortress, sa voix a gagné en clarté et qu'il varie beaucoup plus ses intonations.

Formation[modifier | modifier le code]

  • Rody Walker (chant)
  • Tim Millar (guitare,chant)
  • Luke Hoskin (guitare, chant, clavier)
  • Arif Mirabdolbaghi (basse, chant)
  • Moe Carlson (batterie) (2001-2013)
  • Chris Adler (batterie) (2013-présent)

Discographie[modifier | modifier le code]

Clips vidéos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luke Hoskin à propos de I Detest sur sa page Formspring
  2. "Protest the Hero : conceptual prodigies", interview de Rody Walker
  3. Quelques chroniques de Kezia : allmusic, metalstorm, absolutepunk, sputnikmusic.

Voir aussi[modifier | modifier le code]