Prada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ágatha Ruiz de la Prada et Michel Prada.

Prada

Description de l'image  Prada.png.
Création 1913
Fondateurs Mario Prada
Action HKEX : 1913
Siège social Drapeau d'Italie Milan (Italie)
Direction Miuccia Prada
Activité Prêt-à-porter
Produits Vêtements,
chaussures,
et lunettes
Société mère holding familiale Prada Holding BV
Filiales Miu Miu
Site web www.prada.com
Capitalisation 7 milliards d'euros (estimation 2011)
Chiffre d’affaires en augmentation 3,59 milliards d'euros (2013)[1]
Résultat net en augmentation 627,8 millions d'euros (2013)[1]
Une boutique Prada à Singapour
Une boutique Prada dans la Galleria Vittorio Emanuele II à Milan

Prada, SpA est une marque fondée en 1913 à Milan par Mario Prada et son frère sous le nom de Fratelli Prada. À l'origine une petite entreprise de maroquinerie et importateur de bagages en provenance d'Angleterre, la marque s'est diversifiée vers le prêt-à-porter à la fin des années 1980, jusqu'à devenir un groupe de luxe grâce à Miuccia Prada entrée en 1970 dans l'entreprise. Après le grand succès de sa maroquinerie dans les années 1980, la marque lance une collection de prêt-à-porter pour hommes lors de la décennie suivante, ainsi que Miu Miu collection féminine plus abordable.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sellier Fratelli Prada était connu de longue date pour ses produits de qualité, mais c’est avec l’arrivée de la petite fille du fondateur, Miuccia Prada, qui lance audacieusement le nylon à la fin des années 1970 et reprend la direction de la marque en 1978[2]. La griffe se fait connaître du monde de la mode, grâce à une journaliste du magazine Mademoiselle[3].

Miuccia Prada insuffle non seulement à la marque une créativité décontractée et adaptée à l’esprit du temps, mais surtout une grande vitesse de développement à cette entreprise qu’elle dirige avec son mari Patrizio Bertelli[4].

Alors que la première boutique parisienne ouvre en 1986[3], deux ans après la marque ajoute le prêt-à-porter à ses collections de chaussures et sacs, en 1993, elle lance le label Miu Miu[5]. En 1994 elle sort sa collection masculine, et la ligne Prada Sport en 1997. Entre temps, l'avenue Montaigne voit l'ouverture d'un point de vente[3], puis la marque devient un temps actionnaire de sa concitoyenne Gucci avant que celle ci ne devienne la propriété du pôle luxe de la holding Kering (ex PPR) à la fin des années 1990.

Suite à un projet initié en 1996, la marque s’étend au monde de la beauté en 2000 avec la sortie du parfum Prada, issu du tout récent département Prada Beauty. Aujourd’hui, Prada est incontestablement une référence du milieu de la mode[3]. L’américaine Lauren Weisberger a, en 2003, sorti un roman intitulé Le Diable s'habille en Prada, mettant en scène la rédactrice en chef d’un célèbre magazine de mode, ne s’habillant qu’avec des vêtements de marques de luxe, comme Prada[6]. Un film en est adapté.

Les parfums sont fabriqués par l'entreprise Puig[7].

La marque est par ailleurs devenue un groupe, qui a notamment racheté le chausseur anglais Church's, la marque Car Shoe, et les maisons des couturiers Jil Sander et Azzedine Alaïa (revendu en 2007[8]), et pris des participations chez Fendi.

En 2010, le chiffre d'affaires était supérieur à 2 milliards d'euros[2].

En France, depuis mars 2011, Natalie Bader (anciennement chez Sephora, puis FRED) préside la marque[9].

Miu Miu[modifier | modifier le code]

Miu Miu, marque lancée en 1993 et souvent appelée « la petite sœur de Prada »[10], est voulue plus jeune et plus abordable, avec des collections moins classiques que Prada[11]. Outre le prêt-à-porter, cette marque se fait connaître pour ses accessoires (chaussures, lunettes de soleil, sacs à main)
Miu Miu est le diminutif et le surnom de Miuccia Prada[12].
Chloë Sevigny, Lou Doillon, Laetitia Casta, Vanessa Paradis[13], ou Katie Holmes plus récemment[14], ont participé aux campagnes de publicité de la marque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Luxe : Prada voit ses bénéfices stagner en 2013, Boursier.Com, 2 avril 2014
  2. a et b Alice Pfeiffer, « L'exception Miuccia Prada », L'Express Styles, no 3164,‎ 22 février 2012, p. 49 (ISSN 0014-5270)
  3. a, b, c et d Colombe Pringle, « La fibre Prada », Styles, sur lexpress.fr, L'Express,‎ 28 janvier 1999 (consulté le 17 décembre 2012)
  4. « Prada va bien, merci ! », Le Nouvel Observateur, no 2484,‎ 14 juin 2012, p. 32 (ISSN 0029-4713)
  5. La saga Miu-Miu plurielles.fr 03 avril 2010
  6. Prada
  7. (es) « Puig invierte 20 millones en Prada », Economía digital
  8. Prada : le luxe à l'italienne bloc.com
  9. Natalie Bader LSA, le 08 mars 2011
  10. La petite sœur Miu Miu vogue.fr
  11. Miu Miu "la rebelle" tendances de mode.com, 22 janvier 2007
  12. Miuccia Prada / Miu Miu ykone.com
  13. Vanessa Paradis chez Miu Miu L'Express.fr, 15 mai 2008
  14. Katie Holmes égérie Miu Miu? vogue.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]