Pourçain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Pourçain.
Saint Pourçain dans l'église de Monestier

Pourçain, aussi appelé Portien ou Porcianus, est un ermite du VIe siècle. Ancien esclave affranchi d'un maître brutal, il fonde un monastère sur les bords de la Sioule dont il devient ensuite l'abbé et où il se retire, dans l'actuel bourg de Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier)[1]. Il s'oppose alors au roi mérovingien pour demander la liberté des esclaves d'Auvergne.

Inscrit au martyrologe romain, il est fêté localement le 24 novembre.

Il est honoré dans plusieurs églises du Bourbonnais, certaines portant son nom : l'église Saint-Pourçain de Louchy-Montfand, l'église Saint-Pourçain de Marigny et l'église Saint-Pourçain de Naves, toutes les trois situées dans le département de l'Allier.

Outre Saint-Pourçain-sur-Sioule, on retrouve son nom dans la commune de Saint-Pourçain-sur-Besbre et l'ancienne commune de Saint-Pourçain-Malchère, trois communes également situées dans l'Allier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prieure de Saint-pourcain sur le site data.bnf.fr