Philippe le Chancelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe le Chancelier (ou Philippus Cancellarius Parisiensis : « Philippe chancelier de Paris ») qui vécut entre 1165-1236, est un philosophe, poète et compositeur français.

Fils illégitime de l'archidiacre de Paris, il devint archidiacre de Noyon puis chancelier de Notre-Dame en 1217 où il fut responsable de l'enseignement à l'Université. Dans un premier temps il lutta contre l'autonomie de ses élèves et des maîtres vis-à-vis du clergé, mais se rangea au côté de ces derniers lors de la grève de l'Université de Paris en 1229. Il fut également un grand connaisseur de la pensée grecque et arabe et écrivit un certain nombre d'ouvrages dont le plus connu est la Summa de bono (« Somme sur le bien »), portant sur la nature du bien.

On lui doit près de 80 pièces vocales, dont certaines figurent dans la collection qu'on appelle les Carmina Burana. Sa production comporte des œuvres religieuses, morales ou satiriques. D'autres pièces ont été conservées dans le manuscrit de Notre-Dame de Florence. Il écrivit en latin et en langue vernaculaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres
  • Philippi Cancellari Parisiensis, Summa De Bono, Ad fidem codicum primum edita studio et cura Nicolai Wicki, Bern, Francke, 1985.
Études
  • Jan A. Aertsen, Medieval Philosophy as Transcendental Thought. From Philip the Chancellor (ca. 1225) to Francisco Suárez, Leiden, Brill, 2012.
  • Peter Dronke, The Lyrical Compositions of Philip the Chancellor, Studi Medievali, 28, 1987, pp. 563-592.
  • Henri Pouillon, Le premier traité des propriétés transcendantales La 'Summa de bono' du Chancelier Philippe, Revue néo-scolastique de philosophie, 42/61, (1939), pp. 40-77.

Liens externes[modifier | modifier le code]