Phare de la Pointe des Corbeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phare de la Pointe des Corbeaux
Phare de la Pointe aux Corbeaux
Phare de la Pointe aux Corbeaux

Coordonnées 46° 41′ 24″ N 2° 17′ 06″ O / 46.69, -2.285 ()46° 41′ 24″ N 2° 17′ 06″ O / 46.69, -2.285 ()  
Pays Drapeau de la France France
Localisation L'Île-d'Yeu, Vendée
Construction 1950
Hauteur 19,2 m
Élévation 25,9 m
Portée 18,5 milles marins (34 km)
Feux rouge à éclats / 15 s (env. 6s/6s/2s)
Optique tournante
Lanterne Lampe halogène 650 W
Aide sonore non
Automatisation oui
Gardienné non
Visiteurs non
Protection  Inscrit MH (2011)

Géolocalisation sur la carte : Vendée

(Voir situation sur carte : Vendée)
Phare de la Pointe des Corbeaux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Phare de la Pointe des Corbeaux

Le phare de la pointe des Corbeaux est situé sur l'extrémité sud-est de Île d'Yeu dans la commune homonyme, en Vendée.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1862, construction du premier phare. C'est une tourelle carrée de 11` m (19,50 m au-dessus de la mer) avec un corps de logis en maçonnerie. Il est muni d'un feu rouge fixe.
  • En 1944, il est détruit par l'armée allemande.
  • En 1950, construction du deuxième phare. C'est une tour octogonale, muni d'un feu rouge électrique.

Phare actuel[modifier | modifier le code]

Le phare actuel est accolé à la façade d'un corps de logis de gardiennage à un seul niveau avec des dépendances annexes.

Il est automatisé depuis 1990 et télécontrôlé depuis le grand phare de l'île d'Yeu.

Il ne se visite pas.

Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 1er décembre 2011[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]