Parc national Mungo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Mungo
Image illustrative de l'article Parc national Mungo
Lunettes Mungo
Catégorie UICN II (parc national)
Pays Drapeau de l'Australie Australie
État Flag of New South Wales.svg Nouvelle-Galles du Sud
Coordonnées 33° 33′ 27″ S 143° 02′ 56″ E / -33.5574, 143.049 ()33° 33′ 27″ Sud 143° 02′ 56″ Est / -33.5574, 143.049 ()  
Superficie 1 109,67 km2[1]
Création 6 avril 1979
Administration New South Wales National Parks and Wildlife Service

Géolocalisation sur la carte : Australie

(Voir situation sur carte : Australie)
Parc national Mungo

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Galles du Sud

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Galles du Sud)
Parc national Mungo

Le parc national Mungo est un parc national australien[1] situé au sud-ouest de la Nouvelle-Galles du Sud à 876 km à l'ouest de Sydney, dans le Comté de Balranald. Il fait partie de la région des lacs Willandra qui s'étend sur 2 400 km2, comprend dix-sept lacs salés asséchés datant du pléistocène, et figure au patrimoine mondial.

Le parc est très connu pour les sites archéologiques qu'il abrite. On y a découvert les restes de l'homme de Mungo, le plus vieil homme découvert en Australie et de la femme de Mungo, la plus ancienne femme australienne qui ait subi une crémation traditionnelle. Ils étaient enterrés sur les bords du lac Mungo, sous les "Murailles de Chine"[N 1], une série de buttes sablonneuses en arceau situées sur le bord sud du lac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Les "murailles de Chine" sus-citées n'ont aucun rapport avec la Grande Muraille de Chine.
Références
  1. a et b (en) « Reserve types in NSW - National park », sur Department of Environment, Climate Change and Water (consulté le 21 août 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]