Pacte nippo-soviétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Texte du Pacte.

Le pacte nippo-soviétique (officiellement le pacte de neutralité nippo-soviétique, 日ソ中立条約 Nisso Chūritsu Jōyaku, ou pacte de non-agression nippo-soviétique, 日ソ不可侵条約 Nisso Fukashin Jōyaku) est un pacte de non-agression signé le 13 avril 1941 à Moscou[1] par l'Empire du Japon et l'URSS, deux ans après la bataille de Halhin Gol. Selon le traité, l'URSS s'engage solennellement à respecter l'intégrité territoriale du Mandchoukouo tandis que le Japon s'engage à respecter l'intégrité territoriale de la République populaire de Mongolie[2].

L'URSS souhaitait éviter un déploiement de ses forces en Extrême-Orient pour pouvoir se concentrer le théâtre européen de la Seconde Guerre mondiale, le Troisième Reich représentant l'ennemi principal. Le 9 août 1945, soit quelques mois après la capitulation nazie, l'Armée rouge déclare la guerre au Japon et envahit la Mandchourie.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Boris Slavinsky, The Japanese-Soviet Neutrality Pact -A Diplomatic History 1941-1945. Routledge, 2003. (ISBN 0-203-30083-1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]