Osmolarité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec osmolalité.

L'osmolarité est l'ancien nom donné à la concentration osmotique. Elle correspond à la quantité de matière (c'est-à-dire le nombre de moles nosmoles) de particules (Na+, K+, glucose, etc.) osmotiquement actives par litre de solution. Cette grandeur permet de mesurer la pression osmotique d'une solution. Sa valeur physiologique est située entre 280 et 300 mOsm/L dans le plasma sanguin.

La concentration osmolaire est:

Osm = \frac{n_{osmoles}}{V}

{n_{osmoles}} est la quantité osmolaire (exprimée en mOsmol) et V le volume de solution (exprimé en L).

Mesure de l'osmolarité[modifier | modifier le code]

La quantité d'osmoles {n_{osmoles}} est donnée par la relation:

n_{osmoles} = {{n_{solute}} \cdot {(1+\alpha \cdot (p-1))}}

L'osmolarité est calculée par la formule :



Osm = {C} \cdot  {i} = {C} \cdot  {(1+\alpha \cdot (p-1))}
  • C\, est la concentration molaire (exprimée en mol.L-1)
  • i\, est le facteur osmotique de Jacobus Henricus van't Hoff du soluté qui est égal à 1+\alpha(p-1)
  • \alpha\, est le degré de dissociation ionique du soluté qui varie entre 0 (pas de dissolution) et 1 (dissolution totale)
  • p\, est le nombre de particules obtenues par la dissociation du soluté. Pour le glucose et l'urée p=1 alors que pour le chlorure de sodium (NaCl) par exemple p=2

Par ailleurs, il existe une autre méthode "expérimentale" (très utilisée en biologie et physiologie) qui permet de déterminer l'osmolarité d'une solution grâce au calcul de l'abaissement cryoscopique (ΔΘ)
D'après la loi de Raoult généralisée, on a:

\Delta\Theta= -{K_c} \cdot Osm = -{K_c} \cdot {C} \cdot  {i}
  • Kc est la constante cryoscopique du solvant; pour l'eau Kc= 1.86°C.mol-1

En fait, la loi de Raoult généralise le recourt à l'osmolalité et non pas à l'osmolarité, mais dans les conditions physiologiques normales, l'osmolarité est considérée comme étant égale à l'osmolalité (si on part du principe que 1L d'eau correspond à peu près à 1Kg).

Cette méthode sert surtout à apprécier l'osmolarité du liquide plasmatique qui devrait avoisiner les 300 mOsmole/L chez l'être humain.

Liens[modifier | modifier le code]