Plasma sanguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plasma.
Ces deux tubes contiennent de l'EDTA, dans celui de gauche les hématies ont eu le temps de sédimenter ce qui n'est pas le cas du tube de droite où elles sont en suspension.

Le plasma sanguin est le composant liquide du sang, dans lequel les cellules sanguines sont en suspension. Il constitue 55 % du volume total du sang.

Il sert à transporter les cellules sanguines et les hormones à travers le corps. Généralement, on retrouve environ de 2750 ml à 3300 ml de plasma dans le corps d'un individu adulte.

L'extraction du plasma est effectuée par simple centrifugation ; le liquide jaunâtre que l'on observe après cette opération est le plasma sanguin.

Historique[modifier | modifier le code]

La première utilisation du plasma sanguin a été faite pendant la Seconde Guerre mondiale. Le programme du "Blood for Britain" supervisé par le docteur Charles R. Drew a été un succès dès les années 1940 et s’est poursuivi par une collecte dans les hôpitaux de New York pour exporter le plasma vers l’Angleterre. Le docteur Drew a transformé des expérimentations, notamment sur lui-même, en des techniques de production de masse du "plasma sec" qui ont équipé l’armée américaine. À la suite de cette invention, le docteur Drew fut nommé directeur de la Croix-Rouge ; il s’opposa à la directive des forces armées américaines qui séparait le sang/plasma en fonction de la race du donneur en argumentant qu’il n’existait pas de différence raciale mais uniquement des groupes sanguins[1].

Constitution[modifier | modifier le code]

Concentration par masse des constituants du plasma sanguin

Composé à 91 % d'eau, le plasma sanguin contient une grande variété de solutés. Parmi ces solutés, on trouve :

  1. les solutés minéraux : oligo-éléments et ions dissous. La concentration totale des ions est un facteur important dans le maintien de l'équilibre osmotique du sang. Certains ions ont également un effet tampon qui contribue avec les protéines plasmatiques à maintenir le pH du sang artériel entre 7,35 et 7,45 chez les humains. Les ions sont indispensables à l’excitabilité des membranes des cellules et à l’activité de beaucoup d’enzymes.
    (En mmol/l : Na+: 140 / Cl-: 105 / K+: 5 / PO43-: 4 / Ca2+: 2 / Mg2+: 1 / SO42- : 0,2)
  2. les gaz respiratoires (O2, CO2)
  3. Les solutés organiques.

On peut distinguer deux grandes catégories dans cette classe de soluté.

Le plasma sanguin contient aussi les hématies, leucocytes et plaquettes. Il s'agit des élements figurés du sang, qui sont à distinguer du plasma.

Protéines plasmatiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Protéine plasmatique.

Le plasma contiendrait trois cents protéines différentes.

Les protéines les plus représentées en proportion sont les suivantes :

Cependant même des protéines faiblement représentées en quantité peuvent avoir des fonctions essentielles pour l’organisme.

Sources[modifier | modifier le code]

LFB Biomédicaments Unique acteur français de la préparation des protéines plasmatiques issues des dons de sang.

Notes et références[modifier | modifier le code]