Orlanda Amarílis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Orlanda Amarílis, née en 1924 à Assomada, sur l'île de Santiago, est une femme de lettres cap-verdienne. Son nom est souvent associé à celui de son mari, l'écrivain portugais Manuel Ferreira, lui-même spécialiste de littérature luso-africaine.

Orlanda Amarílis collabora au premier numéro de l'éphémère revue littéraire Certeza[1] avec une réflexion sur les femmes, « Acêrca da Mulher »[2].

Très impliqué dans la promotion de la littérature lusophone, le couple a beaucoup voyagé (Nigeria, Canada, États-Unis) et vécu notamment à Goa et en Angola[3].

Les deux recueils de nouvelles d'Orlanda Amarílis abordent des thèmes tels que la condition féminine au Cap-Vert et une identité cap-verdienne en devenir[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Richard A. Lobban Jr et Paul Khalil Saucier, « Orlanda Amarílis », Historical dictionary of the Republic of Cape Verde, Scarecrow Press, Lanham, Maryland ; Toronto ; Plymouth, 2007, p. 23 (ISBN 978-0-8108-4906-8)
  2. (pt) Version numérisée sur le site de l'Universidade Jean Piaget de Cabo Verde [1]
  3. (en) Charlotte H. Bruner (dir.), The Heinemann book of African women's writing, Heinemann, Oxford, 1993, p. 189 (ISBN 0-435-90673-9)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charlotte H. Bruner (dir.), « Orlanda Amarílis », The Heinemann book of African women's writing, Heinemann, Oxford, 1993, p. 34 et suiv. (ISBN 0-435-90673-9)
  • (en) Albert Gérard, « The Literature of Cape Verde », African Arts, vol. 1, no 2, hiver 1968, p. 62-64
  • (en) Gregory McNab, « Sexual Difference: The Subjection of Women in Two Stories by Orlanda Amarílis », Luso-Brazilian Review, vol. 24, no 1, été 1987, p. 59-68
  • (pt) Benjamin Abdala Junior, « Globalização, Cultura e Identidade em Orlanda Amarílis », Portuguese Literary & Cultural Studies (PLCS), vol. 8, printemps 2002, p. 213-226
  • (pt) Jane Tutikian, Inquietos Olhares: A construção do processo de identidade nacional nas obras de Lídia Jorge e Orlanda Amarílis, Editora Arte & Ciência, São Paulo, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]