Ons' Lieve Heer op Solder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ons' Lieve Heer op Solder
Vue de l'église située aux deux derniers étages de la maison
Vue de l'église située aux deux derniers étages de la maison
Informations géographiques
Pays Pays-Bas
Ville Amsterdam
Coordonnées 52° 22′ 30″ N 4° 53′ 58″ E / 52.375062, 4.8993652° 22′ 30″ Nord 4° 53′ 58″ Est / 52.375062, 4.89936  

Ons' Lieve Heer op Solder (en français : Notre-Seigneur au grenier) est une église située dans des maisons particulières du XVIIe siècle situées au centre d'Amsterdam, sur Oudezijds Voorburgwal. Elle fut construite dans les trois derniers niveaux de ces maisons en 1661-1663 et constitue un exemple de schuilkerk (église clandestine, à l'époque où le culte catholique était interdit aux Provinces-Unies puis tolérée sous réserve d'absence de publicité). Depuis le 28 avril 1888, l'église est devenue un musée, en complète rénovation entre 2011 et 2013.

Une église clandestine dans une maison bourgeoise[modifier | modifier le code]

La maison se trouve sur Oudezijds Voorburgwal (au numéro 40), l'un des plus anciens canaux d'Amsterdam, creusé au XIVe siècle. Elle est bâtie en 1630. Entre 1661 et 1663, Hartman entreprend d'importants travaux.

Le musée[modifier | modifier le code]

À l'ouverture de la gigantesque église Saint-Nicolas d'Amsterdam, Ons' Lieve Heer op Solder n'a plus d'utilité.

Un groupe de personnes souhaite cependant la conserver comme témoignage de la vie catholique à Amsterdam. Le 28 avril 1888, la maison ouvre donc ses portes en tant que musée - le plus ancien d'Amsterdam après le Rijksmuseum - sous le nom de « Roomsch Katholiek Museum » (Musée catholique romain).

Il s'appelle désormais Museum Amstelkring et est visité par 85 000 personnes par an.

La volonté de l'adapter aux pratiques actuelles de visite et surtout de conserver les parties anciennes a conduit à une grande restauration en 2011-2013. L'ensemble des éléments est restauré après études : l'église retrouve notamment la couleur vieux-rose qui était la sienne au XIXe siècle.

À la réouverture, les visiteurs entreront par une maison voisine, située de l'autre côté de la ruelle Heintje Hoekssteg, où se trouveront les espaces d'accueil et éducatifs. Un souterrain amènera à la maison elle-même, débarrassée des espaces administratifs.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]