National Defense Act

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le National Defense Act de 1916 permit l'expansion des forces armées des États-Unis en temps de paix comme en temps de guerre, la multiplication par quatre des moyens de la garde nationale, la création d'un corps d'officiers et recrues de réserve, ainsi que le Reserve Officers Training Corps.

Le président est autorisé, en cas de guerre ou d'urgence nationale, à mobiliser la garde nationale.

Notes et références[modifier | modifier le code]