Monolithe de Coyolxauhqui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le monolithe de Coyolxauhqui (musée du Templo Mayor).

Le monolithe de Coyolxauhqui est un grand monolithe circulaire, sur une face duquel est sculpté un bas-relief représentant la déesse aztèque Coyolxauhqui.

Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Le monolithe est un disque en andésite rose d'un diamètre compris entre 3,04 et 3,25 m, d'une épaisseur de 30 cm et d'un poids proche de 8 tonnes[1],[2].

Découverte[modifier | modifier le code]

Le 21 février 1978, à Mexico, lors de travaux de la compagnie de distribution d'électricité Luz y Fuerza del Centro, le monolithe a été découvert dans une tranchée creusée rue du Guatemala[3], en fait au pied de l'ancienne pyramide principale de Mexico-Tenochtitlan, devant les escaliers menant au temple de Huitzilopochtli[1]. Le 1er mars 1978, les archéologues de l'INAH, parmi lesquels se trouvaient notamment Felipe Solís, Francisco Hinojosa, Martín Arana et Ángel García Cook, purent voir le monolithe dégagé de la boue et identifier la représentation de Coyolxauhqui[3].

Cette découverte entraîna l'expropriation de plus de 3 500 m² de terrain et le lancement du projet Templo Mayor visant à excaver les ruines de la principale enceinte sacrée de Mexico-Tenochtitlan et à créer le musée du Templo Mayor[4].

Conservation[modifier | modifier le code]

Il est exposé au musée du Templo Mayor.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b mzr 2009.
  2. « El mito de la Coyolxauhqui », INAH (consulté le 27 septembre 2010).
  3. a et b José Antonio Monterrosas Figueiras, « Se cumplen este año tres décadas del hallazgo de la Coyolxauhqui », sur presidencia.gob.mx,‎ 3 janvier 2008 (consulté le 29 septembre 2010).
  4. « Arqueología en el centro histórico », INAH,‎ 28 avril 2008 (consulté le 29 septembre 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]