Marquis Magazine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marquis Magazine
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue allemand, anglais, français, russe
Périodicité Trimestriel
Genre Fetish
Date de fondation 1994
Ville d’édition Solingen

Propriétaire Peter W. Cernich
Site web www.marquis.de
www.marquisfrance.com

Marquis est un magazine fetish fondé en 1994 en Allemagne par Peter W. Czernich et Sandra Würdig. Marquis couvre une large palette de sujets concernant la culture fetish : photographie, modèle, livres, films, Mode, Lifestyle. Le magazine tire son nom du Marquis de Sade. Marquis est le magazine fetish no 1 au monde, traduit en allemand, anglais, français et même russe.

Diffusion en France[modifier | modifier le code]

Après une tentative restée sans lendemain en 2000[1], le magazine est diffusé en version française : en 2010, les organisateurs du Bal des Supplices (BdS) reprennent la traduction du magazine en français[2]. Tout d'abord disponible en format PDF téléchargeable gratuitement sur le site Internet, le magazine revient sous forme papier et en français à partir d'août 2011.

Chaque année depuis lors, un concours Miss Marquis France visant à représenter le magazine en France et la scène fetish française en Europe est organisé à l'occasion du BdS. En 2010, Rack Framboise remporte la première édition, ce qui lui permet de faire une séance photos avec Peter W. Czernich dans les studios Marquis à Solingen[3]. L'année suivante, Aurore Petite Sukub, model fetish et performeuse shibari, devient la seconde Miss Marquis France[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « “Marquis”, la revue qui veut moderniser le SM », lesinrocks.com, 8 août 2012.
  2. « Marilyne et la scène fétichiste française (Marquis France, Bal des supplices,...) », neoplaisir.com, 27 juin 2012.
  3. « Miss Marquis France Contest », site de Rack Framboise, 10 juillet 2011.
  4. « Aurore Petite Sukub élue Miss Marquis France 2011 », TendanSMag, 25 septembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]