Marie-Anne Libert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marie-Anne Libert, née en avril 1782 à Malmedy (province de Liège), morte le 14 janvier 1865 à Malmedy, est une botaniste et mycologue belge. C'est l'une des premières femmes phytopathologues.

Vie[modifier | modifier le code]

Elle fut l'une des premières à identifier le champignon responsable de « la maladie de la pomme de terre » (le mildiou), qu'elle appela Botrytis vastatrix Lib. et dont elle donna une description détaillée dans un mémoire rédigé en août 1845[1]. Le mycologue allemand, Anton de Bary, s'appuya, entre autres sur ses travaux, lorsqu'il démontra en 1876 que ce champignon, qu'il renomma Phytophthora infestans, était bien la cause du mildiou, et non la conséquence comme on le pensait encore à l'époque[2].

On lui doit aussi la description de plusieurs Ascomycètes pathogène des plantes dont Alternaria cheiranthi (Lib.) P.C. Bolle (basionyme : Helminthosporium cheiranthi Lib.), agent pathogène des giroflées, et Fusarium coeruleum Lib. ex Sacc., agent responsable d'une pourriture sèche de la pomme de terre.

Les genres Libertia (plantes de la famille des Iridaceae) et Libertiella (champignons ascomycètes) lui ont été dédiés.

Le « Cercle naturaliste de la région de Malmedy », fondé en 1951, devenu par la suite « Cercle Royal Marie-Anne Libert », a pris son nom pour lui rendre hommage. En 1965, pour le centenaire de sa mort, il a fait ériger une stèle ornée d'un médaillon à l'effigie de Marie-Anne Libert dans le parc des Tanneries (parc Marie-Anne Libert) à Malmedy[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Mémoires sur des cryptogames observées aux environs de Malmedy, 1826.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Pitrat et Claude Foury, Histoires de légumes : des origines à l'orée du XXIe siècle, Éditions Quae,‎ 2003 (ISBN 2738010660), p. 170.
  2. (en) Anna-Karin Widmark, « The Late Blight Pathogen, Phytophthora infestans. Interaction with the Potato Plant and Inoculum Sources. », Acta Universitatis agriculturae Sueciae - Swedish University of Agricultural Sciences, Uppsala,‎ 2010 (consulté le 24 décembre 2010).
  3. « Historique du Cercle Royal Marie-Anne Libert » (consulté le 2 juin 2014).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Lawalrée, Marie-Anne Libert, 1782-1865 : biographie, généalogie, bibliographie, Famille et Terroir,‎ 1965, 126 p..

Liens externes[modifier | modifier le code]

Lib. est l’abréviation botanique officielle de Marie-Anne Libert.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI