Livre rouge de Hergest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Llyfr Coch Hergest (1375-1425).

Le Livre rouge de Hergest (en gallois : Llyfr coch Hergest) est l'un des plus importants manuscrits médiévaux gallois. Il contient à la fois prose et poésie et fut écrit vers 13821410.

Il est conservé à Oxford, dans la bibliothèque Bodléienne pour le Jesus College (MS 111), c'est un don fait par Thomas Wilkins en 1701.

L'un des quelques copistes ayant participé à la rédaction du manuscrit a été identifié comme étant Hywel Fychan fab Hywel Goch de Buellt. On sait qu'il a travaillé pour Hopcyn ap Tomas ab Einion (vers 1330 – après 1403) de Ynysforgan, Abertawe, et il est possible que le manuscrit ait été réalisé pour lui.

Le nom du manuscrit provient de la reliure en cuir rouge et de l'association avec le lieu Plas Hergest, dans le Herefordshire dans les marches galloises.

Contenu[modifier | modifier le code]

La première partie du manuscrit contient de la prose, notamment les quatre branches du Mabinogi, dont c'est l'une des sources (l'autre étant le Livre blanc de Rhydderch), d'autres contes comme Culhwch ac Olwen, des textes historiques (dont une traduction en gallois de l'Historia Regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth), et d'autres textes dont une série des Triades galloises.

Le reste du manuscrit contient de la poésie de cour des Gogynfeirdd, ces poètes des princes, comme ceux du barde Taliesin.

On y trouve également un recueil de remèdes que l'on attribue à Rhiwallon Feddyg, fondateur d'une dynastie médicale qui a duré plus de 500 ans, les « médecins de Myddfai ».

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) « Red book of Hergest », dans Meic Stephens, The new companion to the literature of Wales, Cardiff, presses de l'université du Pays de Galles,‎ 1998 (ISBN 0-7083-1383-3).
  • (en) Thomas Parry (trad. H. Idris Bell), A history of Welsh literature, Oxford, Clarendon Press,‎ 1955.

Liens externes[modifier | modifier le code]