Liquid Sky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Liquid Sky

Titre original Liquid sky
Réalisation Slava Tsukerman
Scénario Slava Tsukerman, Nina V. Kerova, Anne Carlisle
Acteurs principaux

Anne Carlisle, Paula E. Sheppard

Sociétés de production Slava Tsukerman, Nina V. Kerova
Pays d’origine U.S.A.
Genre Science-fiction, punk
Sortie 1982
Durée 112 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Liquid sky est un film punk de science-fiction tourné aux États-Unis et présenté au Festival de Montréal en août 1982. Il a été diffusé dans les salles françaises le 20 juin 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le New-York branché du début des années 80, Margaret est mannequin et vit chez son amie Adrian, musicienne électro rêvant d’un succès international. Dans leur quotidien évolue Jimmy, mannequin homme, qui partage leur attirance pour l’héroïne (d’où le nom du film, liquid sky étant l’appellation d’alors dans certains milieux), ainsi que la mère de Jimmy qui tente de séduire un prétendu scientifique est-allemand venu étudier les extra-terrestres qui se sont posés au-dessus de l’appartement d'Adrian afin de se gaver des drogues secrétées par le cerveau humain durant l’orgasme, opération ayant pour effet secondaire la mort du sujet. Les orgasmes étant nombreux au domicile d'Adrian, les morts le deviennent en proportion. À l’inverse de ses partenaires, Margaret ne meurt pas, étant frigide. Mais voulant connaître l’orgasme, elle s’injecte de l’heroïne et meurt à son tour de par le fait des extra-terrestres.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteur Rôle
Anne Carlisle Margaret / Jimmy
Paula E. Sheppard Adrian
Susan Doukas Sylvia
Otto von Wernherr Johann Hoffman
Bob Brady Owen
Elaine C. Grove Katherine

Prix obtenus[modifier | modifier le code]

  • Montréal World Film Festival - Prix du Jury
  • Sydney Film Festival - Prix du Public
  • Cartagena Film Festival - Prix spécial du jury pour un impact visuel
  • Festival International du Film de Bruxelles - Prix Spécial du Jury
  • Cinemanila Festival International du Film - Prix Spécial du Jury

Commentaires[modifier | modifier le code]

La musique du film, créé en partie par la compositrice d'avant-garde américaine Brenda Hutchinson et son collègue Clive Smith, a en grande partie été conçue avec le Fairlight CMI, un des premiers synthétiseur/sampler. Outre l'option très prononcée de décliner sans limite les canons esthétiques de la mode new-wave, le film est également très marqué par les styles musicaux new-wave et cold-wave, avec notamment le morceau « me and my rythm box », conçu avec une boite à rythme, appareil émergeant dans le monde de la musique pop de l’époque.

Le principal thème musical du film a été reproduit par DJ Hell à l'aide notamment d'un Roland SH-101 sur son album de 2009 au sein du titre "I prefer women to men anyway" (qui est une phrase extraite du film et que l'on entend dans cette chanson).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]