Les Enfants de l'impasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Enfants de l'impasse

Titre original Orphans
Réalisation Alan J. Pakula
Scénario Lyle Kessler
Acteurs principaux
Sociétés de production Lorimar Motion Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1987
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Enfants de l'impasse[1] (en anglais : « Orphans ») est un film américain réalisé par Alan J. Pakula, basé sur la pièce de théâtre Orphans, de Lyle Kessler.

Présenté au Festival international du film de Toronto le 11 septembre 1987, il sort en salles une semaine plus tard aux États-Unis et en 1988 dans celles du reste du monde.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Depuis la disparition de leurs parents, deux frères vivent seuls dans une maison délabrée et sont en situation de grande pauvreté. Treat, l'aîné, au caractère violent, fait preuve d'autorité envers Phillip, son cadet et commet de menus larcins, pourvoyant ainsi aux besoins de survie des deux garçons. Phillip vit au milieu de ses rêves et phobies, et présente un handicap mental léger. Il ne sort jamais de la maison, son frère l'ayant persuadé du danger mortel représenté par l'air extérieur et le soleil.

Un soir, Treat donne l'hospitalité à Harold, un homme élégamment vêtu mais complètement ivre. Treat suppose que l'inconnu est fortuné et toujours à la recherche de profits, il le ligote et le séquestre. Le lendemain matin, quand Treat revient après s'être absenté, le prisonnier s'est défait de ses liens et le plan échafaudé pour obtenir une rançon s'écroule. Harold est en fait un gangster, poursuivi par d'autres malfrats qui veulent le tuer. Il s'installe chez les deux frères et va profondément modifier leur vie...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les enfants de l'impasse », sur www.cinemovies.fr, Cinemovies (consulté le 26 novembre 2011)