Le Moine noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Moine noir
Publication
Auteur Anton Tchekhov
Titre d'origine russe : Чёрный монах
Langue Russe
Parution Drapeau : Russie 1894 dans L'Artiste

Le Moine noir (en russe : Чёрный монах) est une nouvelle fantastique d'Anton Tchekhov.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Moine noir est initialement paru dans la revue russe L'Artiste en 1894.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le récit suit le personnage d’Andreï Kovrine, un intellectuel russe éminemment brillant.

Au commencement de la narration, Kovrine apparaît surmené et à bout de nerfs. Il prend la décision de séjourner à la campagne, chez des amis qu’il fréquentait étant plus jeune.

La maison, entourée d’un splendide jardin, est habitée par un vieil homme et sa fille, Tania. Tous deux ont une haute estime de Kovrine et s’enthousiasment de son arrivée. À leur contact, Kovrine prend conscience de la somme de travail que représente l’entretien d’un tel jardin, et l’en apprécie chaque jour un peu plus. Peu de temps après son arrivée, Krovine commence à voir apparaître un moine noir — qui donne son titre à la nouvelle —, devient fou peu à peu, et finit par mourir.

Édition française[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

  • Le Moine noir a été adapté à la scène à deux reprises :
par Odile Ehret et mis en scène par Julian Negulesco en 1983 ;
par Denis Marleau pour sa propre mise en scène en 2004.
  • La nouvelle a aussi été portée à l'ecran par Ivan Dikhovitchni en 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « the Black Monk » (voir la liste des auteurs)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]