Le Cirio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Café- Brasserie Le Cirio
Le Cirio, rue de la Bourse 18/20 à Bruxelles
Le Cirio, rue de la Bourse 18/20 à Bruxelles
Présentation
Période ou style Art nouveau
Type Café
Architecte Charles Gys + rénovation = Henri Coosemans
Date de construction 1886
Destination initiale Salon de dégustation
Destination actuelle Café-brasserie
Protection en cours de classement
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Bruxelles-Capitale
Commune Bruxelles-ville
Localisation
Coordonnées 50° 50′ 54″ N 4° 21′ 02″ E / 50.8483866, 4.350437650° 50′ 54″ Nord 4° 21′ 02″ Est / 50.8483866, 4.3504376  

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Café- Brasserie Le Cirio

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Café- Brasserie Le Cirio

Le Cirio est une brasserie de style Art nouveau construite en 1886 à Bruxelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Francesco Cirio, homme d'affaire italien et patron de la Maison Cirio créa plusieurs salons de dégustations de spécialités italiennes dans plusieurs villes d'Europe. Seul, celui de Bruxelles existe encore aujourd'hui. Toutefois, le salon de dégustation initial s'est transformé en une brasserie typiquement bruxelloise où Jacques Brel aimait venir boire un half en half, flûte remplie par moitié de vin mousseux et de vin blanc. La décoration de la brasserie date de 1909 mais l'immeuble avait été conçu dès 1886 par l'architecte Charles Gys.

Le gouvernement bruxellois a ouvert le 5 février 2009 la procédure en vue du classement de cette brasserie plus que centenaire.

Situation[modifier | modifier le code]

Le Cirio se trouve en plein centre de Bruxelles à côté de la Bourse dans la rue de la Bourse aux n° 18/20. De l'autre côté de la Bourse, se trouve un autre café de style Art nouveau : la Taverne-restaurant le Falstaff.

Description[modifier | modifier le code]

La devanture, les trois salles intérieures et même les toilettes ont su garder leur cachet d'origine. La devanture dessinée par le décorateur Henri Coosemans en 1909 est composée de marbre, de bois et de fines colonnes de bronze en arcades. Le mobilier (comptoir et banquettes en velours rouge) et les décorations d'époque constituées de miroirs aux lignes courbes, papiers peints, colonnes dorées, lambris ou encore lustres en fer forgé aux motifs floraux et verrières donnent à ce lieu un charme désuet où se mélangent les styles Art nouveau et néo-renaissance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]