Joshua Reed Giddings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joshua R. Giddings

Joshua Reed Giddings (6 octobre 1795-27 mai 1864) est un juriste et homme politique américain qui siégea à la Chambre des représentants des États-Unis de 1838 à 1859. Tout au long de sa carrière, il lutta contre toute forme d'oppression de l'homme par l'homme. Tout d'abord lors de la Seconde Guerre séminole (1835-1842), déclenchée par les États-Unis pour chasser les Séminoles de Floride, puis en tant que fervent défenseur de l'abolition de l'esclavage. L'affaire de la Creole lui fut l'occasion d'établir que les lois sur l'esclavage étaient des lois locales que le gouvernement fédéral n'était pas tenu de faire appliquer.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • The exiles of Florida ; or, The crimes committed by our government against the Maroons who fled from South Carolina and other slave states, seeking protection under Spanish laws., Columbus, O., Follett, Foster and Co., 1858. (OCLC 841191)
  • History of the rebellion : its authors and causes, New York, Follet, Foster, 1864. (OCLC 2900852)

Sources[modifier | modifier le code]

  • James W Eaton, Joshua R. Giddings : antislavery congressman, Kent, 1967. (OCLC 7619498)
  • George Washington Julian, The life of Joshua R. Giddings, Chicago, A.C. McClurg and Co., 1892. (OCLC 682949)
  • James Brewer Stewart, Joshua R. Giddings and the tactics of radical politics, Cleveland, Press of Case Western Reserve University, 1970. (OCLC 82186)
  • « Giddings, Joshua Reed » dans American national biography, v. 8 (1999) (OCLC 52950454)