Johns Hopkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hopkins.
Johns Hopkins

Johns Hopkins (né le 19 mai 1795, comté d'Anne Arundel, Maryland, mort le 24 décembre 1873 à Baltimore, Maryland) était un homme d'affaires américain et un philanthrope. Avec l'argent qu'il a légué ont été fondés une université et un hôpital qui portent son nom[1].

Johns Hopkins était le deuxième enfant d'une famille de onze enfants. Il a grandi dans une famille Quaker, qui avait une grande plantation de tabac. Lorsqu'en 1807 ses parents ont décidé de libérer leurs esclaves, Johns et son frère ont dû aller travailler aux champs. Johns a par la suite travaillé quelque temps dans l'entreprise de son oncle. Il est alors tombé amoureux de sa cousine Elisabeth. Il ne put néanmoins pas l'épouser car ses parents s'y opposèrent. Il y avait alors chez les quakers de forts préjugés contre les mariages entre cousins germains.

Avec Jonathan Moore, un autre Quaker, Johns Hopkins a fondé une entreprise. Plus tard, elle a été renommée en Hopkins et frères, après que Moore, qui reprochait à Hopkins une certaine vénalité, a quitté le partenariat[1]. C'est ainsi que Hopkins s'est associé avec ses trois frères. Leur entreprise troquait dans des chariots différentes marchandises contre du whiskey de maïs. Par la suite, Hopkins a investi beaucoup d'argent dans l'entreprise de chemin de fer Baltimore and Ohio Railroad. C'est ainsi qu'il a réalisé la plus grosse partie de sa fortune.

Quand Hopkins est mort sans descendance en 1873, il était à la tête d'une fortune personnelle de 7 millions de dollars, principalement sous forme d'actions. Dans son testament de 1867 il a souhaité que son legs soit employé à la création d'une université et d'un hôpital : l'université et l'hôpital Johns-Hopkins à Baltimore, dans le Maryland. Il s'agissait à cette date de la plus importante donation privée faite aux États-Unis.

Son prénom est parfois orthographié « John » par erreur : son prénom vient du nom de famille de son arrière-grand-mère Margaret Johns. Celle-ci a épousé Gerard Hopkins. Elle a baptisé son fils Johns Hopkins, et le prénom a également été donné à ses descendants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Kathryn A. Jacob, « Mr Johns Hopkins », The Johns Hopkins Magazine, janvier 1974.