John Rhoades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque à Castine, au Maine, commémorant l'attaque de Jurriaen Aernoutsz.

John Rhoades[1] (floruit 1674-1676) est un marchand de la Nouvelle-Angleterre, ayant participé à la conquête de l'Acadie avec Jurriaen Aernoutsz.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Rhoades, habitant de la Nouvelle-Angleterre, a beaucoup d'expérience dans le commerce de fourrures en Acadie et c'est lui qui incite le néerlandais Jurriaen Aernoutsz à attaquer la colonie en 1674, allant même jusqu'à prêter serment aux Provinces-Unies et piloter l'expédition[2]; la colonie est renommée en Nouvelle-Hollande[3]. Il fait ensuite partie du groupe chargé de protéger la colonie et c'est probablement lui qui obtient les navires et marchandises nécessaires à Boston[2]. En retournant en Acadie, il capture des navires de la Nouvelle-Angleterre[2]. Le Massachusetts réplique en envoyant des troupes à sa capture; Rhoades et ses hommes sont fait sprisonniers à la suite d'un combat naval dans la baie de Fundy[2]. Tous sauf deux sont reconnus coupables de piraterie et de vol[2]. Deux des chefs néerlandais sont pardonnés mais Rhoades est condamné à mort[2]. L'exécution est toutefois retardée à cause de la Guerre du Roi Philip et il est libéré en octobre 1675, à condition qu'il ne remette plus jamais les pieds au Massachusetts[2]. En 1676, la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales lui accorde une commission lui permettant d'habiter et de faire commerce en Nouvelle-Hollande tandis que Cornelius Van Steenwyk est nommé gouverneur[2]. Rhoades est toutefois arrêté sur la rivière Saint-Georges par l'un des lieutenants du gouverneur Edmund Andros pour avoir empiété sur le territoire britannique[2]. Il est emprisonné brièvement à New York puis libéré[2]. Steenwyk n'exerce jamais son autorité et la colonie est rendue à la France en 1678 par le Traité de Nimègue[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Probablement Rhode en néerlandais.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k William I. Roberts, 3rd, « Rhoades, John », sur Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université de Toronto/Université Laval,‎ 2000 (consulté le 11 septembre 2012).
  3. William I. Roberts, 3rd, « Aernoutsz, Jurriaen », sur Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université de Toronto/Université Laval,‎ 2000 (consulté le 11 septembre 2012).