Johann Allgaier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Première page du livre d'Allgaier Neue theoretisch-praktische anweisung zum schachspiel (1795).

Johann Baptist Allgaier est un joueur d'échecs et un théoricien des échecs autrichien né en Allemagne du sud le 19 juin 1763 et mort à Vienne le 2 janvier 1823.

Le traité d'échecs d'Allgaier[modifier | modifier le code]

Johann Allgaier est principalement connu pour avoir publié le premier traité systématique d'échecs en langue allemande : Neue theoretisch-praktische anweisung zum schachspiel (Nouvelle instruction théorique et pratique pour le jeu d'échecs) publié en 1795 et réédité à plusieurs reprises jusqu'en 1843. Dans l'édition de 1811, les ouvertures étaient présentées sous forme de tableau, une innovation reprise depuis dans toutes les encyclopédies d'ouverture.

Il fut aussi l'un des manipulateurs du célèbre « automate », le Turc mécanique. Il devint le professeur des fils et des frères de l'empereur à Vienne.


Chess zhor 22.png
Chess zver 22.png
a8 b8 c8 d8 e8 f8 g8 h8
a7 b7 c7 d7 e7 f7 g7 h7
a6 b6 c6 d6 e6 f6 g6 h6
a5 b5 c5 d5 e5 f5 g5 h5
a4 b4 c4 d4 e4 f4 g4 h4
a3 b3 c3 d3 e3 f3 g3 h3
a2 b2 c2 d2 e2 f2 g2 h2
a1 b1 c1 d1 e1 f1 g1 h1
Chess zver 22.png
Chess zhor 22.png
Position du gambit Allgaier

Le Gambit Allgaier[modifier | modifier le code]

Dans l'édition de 1819 de son traité, Allgaier analysait une variante du gambit du roi, qui porte aujourd'hui son nom (le gambit Allgaier), et avait déjà été citée par Ponziani :

1. e4 e5 2. f4 exf4 3. Cf3 g5 4. h4 g4 5. Cg5

Après 5...h6 (la défense classique), les Blancs doivent sacrifier le Cavalier par Cxf7.

Bibliographie[modifier | modifier le code]