Isaac Watts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isaac Watts.

Isaac Watts (Southampton, 17 juillet 1674Abney Park, Stoke Newington, 25 novembre 1748) fut un hymnographe, poète, prédicateur, théologien, logicien et pédagogue anglais.

Il fut étroitement lié avec le Lord-maire de Londres Thomas Abney, comme lui non-conformiste, et passa chez lui ses trente-six dernières années. On lui doit :

  • une Logique (en anglais), devenu classique en Angleterre, traduit par E. Jouffroy, 1846,
  • le Perfectionnement de l'entendement (traduit par Daniel de Superville (1700-1762) sous le titre de Culture de l'esprit, 1762),
  • des ouvrages de morale et de piété, entre autres plus de 750 cantiques pour le culte, chanté dans beaucoup d'Églises chrétiennes ce qui lui valut son surnom de « père de l'hymnodie anglaise ».

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Isaac Watts » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)