Internationalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Internationalisation (homonymie).

Le sociologue Guy Rocher[1] fait une distinction entre mondialisation et internationalisation : « l'internationalisation se réfère aux échanges de diverses natures, économiques, politiques, culturels, entre Nations, aux relations qui en résultent, pacifiques ou conflictuelles, de complémentarité ou de concurrence... »

Définition[modifier | modifier le code]

L'extension des entreprises hors des frontières de leurs pays d'origine correspond au phénomène d'internationalisation de leurs activités économiques. Selon Michael Porter, on trouve quatre types de stratégies d'internationalisation :

  • l'orientation stratégique internationale
  • l'orientation stratégique globale
  • l'orientation stratégique multinationale
  • l'orientation stratégique transnationale

Types d'entreprises[modifier | modifier le code]

  • Une entreprise qui développe ses activités (production, distribution)sur son territoire national est dite nationale.
  • Une entreprise s'internationalise lorsqu'elle développe son activité (ou activités si elle est diversifiée) au-delà de son territoire national. Il s'agit d'une stratégie de croissance hors du marché national de l'entreprise.

Voici les quatre type d'entreprises internationalisées :

Entreprise internationale[modifier | modifier le code]

Dans le monde

Entreprise globale[modifier | modifier le code]

  • son marché pertinent est le monde entier, elle a une gamme de produits plutôt limitée et standardisée,
  • économie d’échelle
  • le processus de décision est standardisé, le contrôle est centralisé et standardisé,
  • les produits adoptent un standard commun

Entreprise multinationale[modifier | modifier le code]

Processus d'Internationalisation[modifier | modifier le code]

Pour s'internationaliser, l'entreprise peut utiliser différents moyens:

  • L'exportation :
    • L'exportation directe : l'entreprise commercialise elle-même ses produits à l'étranger soit par Internet, soit à travers une force de vente située dans le pays d'importation.
    • L'exportation indirecte : l'entreprise continue à fabriquer dans son pays d'origine, mais vend une partie de sa production à l'étranger par l'intermédiaire de sociétés spécialisées.
    • L'exportation associée : les entreprises ayant le même pays d'origine et des activités voisines peuvent se réunir et constituer des groupements d'exportateurs en se dotant de moyens communs de prospection et de vente. Ex: GIE
  • Le réseau de distribution à l'étranger

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]