Haram (Yémen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

16° 10′ 28″ N 44° 47′ 12″ E / 16.17444, 44.78667 Haram (en sud-arabique hrm-m, avec mimation Haramum) est une ancienne ville dans le nord du Jawf, actuellement sur le territoire du Yémen, à près de 1100 m d'altitude.

Situation[modifier | modifier le code]

Le site borde

  • au nord les hauts plateaux yéménites,
  • à l'ouest l'ancienne Kaminahu, aujourd'hui Kamna
  • à l'est l'ancienne Qarnawu, maintenant Ma'in
  • au sud le Ghail, et maintenant le village de Al-Hazm.

Histoire[modifier | modifier le code]

Haram a été une ville-État.

Au début du VIIe siècle av. J.-C., elle devient vassale du royaume de Saba, son voisin du sud, dont le souverains est alors Karib'il Watar.

Dans sa guerre contre Ausan et les états-villes de Naschan et Nashq, le roi haraméen Yadhmurmalik soutient Saba avec une armée commandée par le général Hanbas du clan Na'man.

De cette époque date le temple Banat ʿAd consacré au dieu haraméen Mutibbnatyan, à la périphérie de Haram, qui porte de nombreuses inscriptions dédicatoires.

Plus tard, avec la fondation du royaume de Ma'in, dont la capitale est à seulement 6 km de Qarnawu, Haram perd son importance. Après la fin de l'empire minéen, il reprend quelque temps sous domination sabéenne de l'importance.

L'abandon du site est encore obscur.

Rois de Haram[modifier | modifier le code]

Quelques-uns sont connus, dans le désordre.

  • Yadhmurmalik avec Watar'il
  • Yadhmurmalik avec Bi'athtar (autour de 685 avant JC)
  • Watar'il
  • Yaschhurmalik Nabat (?)
  • Watar'il Dharihan, fils de Yadhmurmalik
  • Yuhar'il (?)
  • Ma'adkarib Raydan, fils de Hwtrʿṯt.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]