HMS Swordfish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Swordfish
Image illustrative de l'article HMS Swordfish

Autres noms HMS S1
Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Quille posée 28 février 1914
Lancement 18 mars 1916
Armé 28 avril 1916
Statut fin de service en 1918
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin expérimental
Longueur 70,49 m
Maître-bau 6,99 m
Tirant d'eau 4,55 m
Déplacement 947 t en surface
1.105 t en plongée
Propulsion 2 turbines à vapeur, 2 moteurs électriques
Puissance 4 000 ch (turbines)
1 400 ch (moteurs électriques)
Vitesse 18 nœuds soit 33 km/h (surface)
10 nœuds (plongée)
Profondeur m
Caractéristiques militaires
Armement 4 tubes lance-torpilles de 460 mm
4 tubes lance-torpilles de 530 mm
2 canons de pont de 76 mm
Rayon d'action 3 000 milles à 8,5 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 18 hommes
Chantier naval Scotts Shipbuilding and Engineering Compagny (Greenock)

Le HMS Swordfish est un sous-marin expérimental construit pour la Royal Navy durant la Première Guerre mondiale. Il avait comme objectif d'atteindre la vitesse de 20 nœuds en surface avec un moteur Diesel.

Conception[modifier | modifier le code]

Le comité de la Royal Navy exige que les sous-marins puissent accompagner les navires de surfaces qu'ils protègent à une vitesse de 20 nœuds. De plus, la plupart des sous-marins britanniques construits par Vickers n'ont qu'une simple-coque. Le capitaine de vaisseau Roger Keyes ayant servi comme attaché naval en Italie, a été tenu au courant du développement du sous-marin italien à double-coque conçu par l'ingénieur Cesare Laurenti des chantiers Fiat-San Giorgio.

Les trois unités de classe S doivent être construits d'après la conception de Cesare Laurenti avec des turbines à vapeur. Le chantier naval de Greenock modifiera le dessin pour y inclure l'armement. Le HMS Swordfish garde les dimensions de la conception italienne mais son déplacement est plus important et son endurance moindre.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le HMS Swordfish nénéficie sur double coque partielle avec huit compartiments étanches. Il est propulsé par deux turbines à vapeurs entrainant deux arbres d'hélice Parsons alimentées par une chaudièreYarrow développant une puissance de 4 000 ch.

Il peut emporter 104 tonnes de fioul permettant une autonomie de près de 5 600 km à 8,5 nœuds en surface.

Les deux moteurs électriques d'une puissance combinée de 1 400 ch, alimentées par 64 batteries, lui permettent une plongée de plus sur 100 km à 6 nœuds.

Service[modifier | modifier le code]

Le HMS Swordfish est lancé le 18 mars 1916 et prend le nom de HMS S1. Sous les ordres du commandant Geoffrey Layton il effectue 5 mois d'essais qui feront profitables pour la future classe K.

Très instable en surface et trop lent pour suivre les navires, il est reconverti dès juillet 1917 en navire de patrouille de surface en reprenant son, nom d'origine HMS Swordfish. Les tubes lance-torpilles sont enlevés et remplacés par des grenades, plus adaptées à son rôle de patrouilleur anti-sous-marin. Il rejoint la première flottille de destroyers de Portsmouth et y sert jusqu'au 24 janvier 1918.

Il est rayé des listes en janvier 1919 et vendu pour la démolition.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

source[modifier | modifier le code]