Guido da Siena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adoration des mages (1270-1280) Lindenau-Museum.
Maestà à San Domenico de Sienne.

Guido da Siena est un peintre de l'école siennoise, un des principaux maîtres actifs de la peinture italo-byzantine, un des primitifs italiens de la ville toscane dans la seconde moitié du Duecento (le XIIIe siècle italien), entre 1260 et 1280.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son nom figure, à côté de la date 1221, sur l'inscription « ME GUIDO DE SENIS - DIEBUS DEPINXIT AMENIS QUEM CHRISTUS LENIS NULLIS VELIT ANGERE PENIS - A.D. MCCXXI » du tableau, la Maestà, à la Basilique saint Dominique de Sienne. Cette inscription ne correspond nullement au style de l'œuvre, plus tardif, et doit être liée à un autre événement relatif à la basilique (peut-être la mort du fondateur).

L'influence byzantine[1] est reconnaissable et le tableau est à rapprocher de la Madonna del Bordone de Coppo di Marcovaldo et au style de Cimabue.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Adoration des mages (1270-1280), Lindenau-Museum, Altenburg
  • Nativité (~1270), élément d'un retable en bois de 47,5 cm × 36,4 cm de la Badia Ardenga (Montalcino), conservée au musée du Louvre, Paris[2]
  • La Présentation au temple, élément d'un retable en tempera sur bois et fond d'or de la Badia Ardenga, conservée au musée du Louvre, Paris[3]
  • Maestà (1262-1286), 2,93 cm × 1,94 cm, cinquième chapelle de la basilique San Domenico (Sienne)
  • Madone entourée de quatre saints, tempera sur bois de 96 cm × 186 cm
  • Vierge à l'Enfant trônant (1262), tempera sur bois, initialement à San Domenico de Sienne, conservée à la pinacothèque nationale de Sienne (visages repeints par un artiste proche de Duccio au début du XIVe siècle)
  • Sainte Claire refoulant une attaque des Sarrasins, pinacothèque nationale de Sienne
  • Vierge à l'Enfant (1265-1275), tempera sur bois et feuille d'or, 125 × 73 cm, Galleria dell'Accademia de Florence.
  • Parties d'un triptyque dispersé (~1270) entre les musées de Sienne, Altenburg, Utrecht et Princeton (New Jersey)
  • Triptyque, Musée de l'Œuvre du Duomo, Pérouse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Madones byzantines dites Hodigitria soit des Vierges au trône, soutenant l’Enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste.
  2. « Notice no 000PE025586 », base Joconde, ministère français de la Culture
  3. « Notice no 000PE025587 », base Joconde, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Berenson, Essays in the Study of Sienese Painting, New York, 1918.
  • J.H. Stubble et H.W. Van Os, Guido da Siena, Princeton, 1964.
  • Marco Pierini, L'art à Sienne, 2001, traduction française par Nancy Delay, Hazan, 2003. (ISBN 2-85025-859-8)

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]