Gueorgui Boutmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gueorgui Boutmi, né Gueorgui Vassilievitch Boutmi de Katzman (en russe : Гео́ргий Васи́льевич Бутми́ де Ка́цман : né vers 1856, et mort vers 1917) est un officier d'active et un écrivain rédacteur russe, né en Bessarabie, connu pour ses opinions nationalistes, antimaçonniques et antisémites.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut un idéologue de l'Union du peuple russe, collaborateur d'un journal nationaliste, "le drapeau russe" en 1906. De 1912 à 1913 il fut l'un des chefs de l'Union du peuple russe Saint-Michel-Archange, une organisation nationaliste orthodoxe et monarchiste. Il a été, semble-t-il, l'un des éditeurs du pamphlet : Le protocole des sages de Sion.

Théories[modifier | modifier le code]

Il accusa la franc-maçonnerie d'être infiltrée par des juifs kabbalistes désirant dominer la société[1],[2],[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Avec son frère N. L. Boutmi: La Franc-Maçonnerie et la trahison de l’État
  • Avec son frère N. L. Boutmi: Les Juifs dans la Maçonnerie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marquis de la Franquerie, Lucifer et le pouvoir occulte, p.25, 1984. Texte en ligne
  2. Ernest Jouin, Les Protocoles de 1901 de G. Butmi, 1922 pp. 11, 12.
  3. Roger Gougenot des Mousseaux, Le Juif, le Judaïsme et la Judaïsation des Peuples chrétiens, p. 514