Gaius Appuleius Diocles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dioclès.

Dioclès (104-146) est l'un des plus fameux auriges de l'Antiquité.

En 24 ans de carrière, cet « hispanus lusitanus »[1] prend part à 4 257 courses pour 1 462 victoires[1].

Gaius Appuleius Diocles débute à 18 ans chez les Blancs[1]. Il remporte sa première course à 24 ans puis s’engage chez les Verts pour trois ans avant de conclure sa carrière par quinze années à courir pour les Rouges[1]. Les gains financiers de Dioclès en primes de courses, de victoires ou de transferts sont considérables : 35 863 120 sesterces[1]. C’est plus que le fabuleux héritage de Néron (30 millions de sesterces).

Au terme de sa brillante carrière, il reçoit le titre de meilleur aurige de l’histoire. Les statistiques romaines sur les courses de chars étaient tellement précises qu’on sait, par exemple, que Diocles remporta 502 victoires dans le dernier tour[2], tandis que l’ensemble de ses gains financiers sont compilés au sesterce près[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Violaine Vanoyeke, La naissance des Jeux Olympiques et le sport dans l'Antiquité, Paris, Les Belles Lettres, 1992, p. 157
  2. Wolfgang Decker et Jean-Paul Thuillier, Le sport dans l'Antiquité, Paris, Antiqua, p. 222
  3. Jean-Paul Thuillier, Le sport dans la Rome antique, Paris, Errance, p. 128