Fujiwara no Umakai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fujiwara no Umakai dessiné par Kikuchi Yōsai
Fujiwara no Umakai est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Fujiwara, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Fujiwara no Umakai (藤原 宇合?, 6947 septembre 737) est un homme d'État japonais, courtisan, général et politicien durant l'époque de Nara[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est diplomate sous le règne de l'impératrice Genshō[2] et ministre durant le règne de l'empereur Shōmu. À la cour impériale, Umakai est le chef du protocole (Shikibu-kyō)[3].

  • 716 (ère Reiki 2) : En compagnie de Tajihi no Agatamori (多治比縣守?), Abe no Yasumaro (阿倍安麻呂?) et Ōtomo no Yamamori (大伴山守?), Umaki est désigné pour faire partie d'une des missions japonaises dans la Chine des Tang en 717-718[2]. Kibi no Makibi et le moine bouddhiste Genbō font également partie de la suite[4]
  • 724 (ère Jinki 1, 1er mois) : Umakai conduit une armée contre les Emishi[5], mais cette campagne militaire a ensuite été jugée avoir échoué[6].
  • 729 (ère Tenpyō 1) : L'empereur investit Umakai du pouvoir de lever une armée pour mater une révolte mais la cause de l'alarme disparaît sans qu'il soit nécessaire de recourir à une action militaire[7].
  • 737 (ère Tenpyō 9) : Umakai meurt à l'âge de 44 ans[8]. Une épidémie de variole entraîne la mort d'Umaki et de ses trois frères[9].

Généalogie[modifier | modifier le code]

Membre du clan Fujiwara, Umakai est le fils de Fujiwara no Fuhito[1]. Il a trois frères : Muchimaro, Fusasaki et Maro. Ces quatre frères sont connus pour avoir créé les « quatre maisons » des Fujiwara[10].

Parmi ses enfants on compte Fujiwara no Hirotsugu[11] et Fujiwara no Momokawa[12].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nussbaum, Louis-Frédéric. (2005). "Fujiwara no Umakai" in 'Japan Encyclopedia, p. 211 sur Google Livres; Brinkley, Frank et al. (1915). 'A History of the Japanese People from the Earliest Times to the End of the Meiji Era, p. 203. sur Google Livres
  2. a et b Titsingh, Isaac. (1834). 'Annales des empereurs du japon, p. 65 sur Google Livres; voir "Fousiwara-no Nokiafi", pre-méthode Hepburn
  3. Nussbaum, "Shikibu-kyō" at p. 856 sur Google Livres
  4. Fogel, Joshua. (1996). 'The Literature of Travel in the Japanese Rediscovery of China, p. 22 sur Google Livres; excerpt, « Comme Genbō, Kibi no Makibi reste en Chine après que les navires ambassade sont retournés au Japon, et ne rentre lui-même au pays dix-sept ans plus tard en même temps que Genbo ».
  5. Brinkley, p. 223. sur Google Livres
  6. Brinkley, p. 220. sur Google Livres
  7. Titsingh,p. 68 sur Google Livres
  8. Titsingh,p. 69 sur Google Livres
  9. Brinkley, p. 190. sur Google Livres
  10. Brinkley, p. 203. sur Google Livres; extrait : « La maison de Muchimaro étant au sud (nan) de la capitale, est appelée Nan-ke; celle de Fusazaki étant au nord (hoku), s'appelle Hoku-ke; La maison d'Umakai s'appelle Shiki-ke car il préside le département des Cérémonies (en) (shiki) et Maro porte le nom de Kyō-ke, le terme se rapportant également à sa fonction
  11. Nussbaum, "Fujiwara no Hirotsugu" at p. 202 sur Google Livres
  12. Nussbaum, "Fujiwara no Momokawa" at p. 206 sur Google Livres