Fuite des capitaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La fuite des capitaux, ou tout simplement la fuite désigne la partie du revenu sortant du circuit économique en raison de l'épargne, de prélèments obligatoires ou d'importations[1]. On distingue deux types de fuite des capitaux :

  • La fuite brutale de capitaux suite à une crise financière dans un pays ou une zone économique : les investisseurs craignent de perdre une partie du capital investi et retirent leurs investissements.
  • La fuite de capitaux liées à l'expatriation volontaire de contribuables jugeant qu'ils n'ont pas à s'acquitter du paiement de leurs impôts dans le pays quitté.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michael Burda, Charles Wyplosz, Macroéconomie,4e Éd. de Boeck, 2006, P.608 (ISBN:2-8041-5016-X).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]